Giardini Di Mirò - The Academic Rise Of Falling Drifters

album de la semaine du 04/12/2002, par Fred Tuc | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

GIARDINI DI MIRÒ - The Academic Rise Of Falling Drifters
(2.nd rec) - site

GIARDINI DI MIRÒ - The Academic Rise Of Falling DriftersGiardini Di Mirò avait accouché en 2001 d'un séduisant premier album intitulé "The Rise and Fall Of Academic Drifting", chroniqué dans ces pages à l'époque. Les voici de retour par procuration via un disque regroupant l'ensemble des titres de ce même album, mais remixés cette fois-ci par toute une clique électronique, dont une copieuse délégation Morr Music.
En tant que ré-interprétation et ré-arrangement d'un titre, le remix prend ici tout son sens. La plupart des artistes conviés semblent en effet s'être passé le mot pour qu'on ne puisse reconnaître les compositions originales qu'au prix d'incroyables efforts d'attention. Objectif atteint : plutôt qu'au jeu des sept erreurs, c'est à celui des sept points communs que nous sommes invités à participer.
Styrofoam entame les hostilités avec une version plus rythmée mais moins explosive de "A New Start" dont on repère seulement la trompette et quelques samples de guitare. Herrmann & Kleine, tirant quant à eux sur l'ambiant et gommant quasiment toute la voix afin de n'en faire plus qu'un lointain murmure, ralentissent sensiblement le thème qui leur est confié. Vient ensuite Nitrada dont le remix prend le parti de superposer à la nappe de tranquillité de base un fourmillement enlevé de "blips" et de "poums" très réussi et surtout audacieux. Turner enchaîne et sort du lot avec une interprétation techno inattendue dont on regrettera cependant qu'elle n'ait pas été menée plus loin pour repousser les limites du morceau de départ. Viennent ensuite les trois morceaux les plus proches des versions originales, interprétées par un Opiate et un Dntel très inspirés, ce qui est malheureusement moins le cas de Isan qui n'apporte pas grand chose à un "Penguin Serenade" lui-même peu intéressant. On finit en revanche en beauté avec le formidable remix de errorEcountered, fier de sa musique et sûr de ses choix. A l'image du combat permanent que se livrent la tension et l'explosion sur les terres du post-rock, errorEcountered nous propose sur "Rise And Fall Of Academic Drifting" une opposition entre l'électronique et le violoncelle ; combat à l'issue inévitable étant donnée la tournure que prend rapidement le morceau.
Dans l'ensemble, "The Academic Rise Of Falling Drifters" est bien foutu. La radicalité de certains remixes par rapport aux versions originales interdit tout jugement de valeur sur ce disque si l'on se borne à l'envisager sous le seul angle de la comparaison. Probablement est-il préférable d'aborder ce recueil de saynettes électroniques comme un OVNI très appréciable dans la discographie de Giardini Di Mirò. Ne refusez donc pas votre hospitalité auditive à ces gentils extra-terrestres ; ils ne vous veulent que du bien.

Fred

A New Start (Styrofoam)
Pet Life Saver (Herrmann & Kleine)
The Beauty Tape Rider (Nitrada)
Trompsø Is Ok (Turner)
Pearl Harbour (Opiate)
Little Victories (Dntel)
Penguin Serenade (san)
Rise And Fall Of Academic Drifting (errorEcountered)

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals