Hezekiah Jones - Hezekiah Says You're A-OK

24/07/2007, par Jean-Charles Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

HEZEKIAH JONES - Hezekiah Says You're A-OK
(Yer Bird Records) [site]

HEZEKIAH JONES - Hezekiah Says You're A-OKIl était pourtant facile de ne rien dire. Un album sorti il y a un an et même plus, une distribution en France fort confidentielle et même moins, un nom qui a déjà des airs de redite... Les arguments ne manquaient pas vraiment pour passer ce disque sous silence. Qu'importe. La musique d'Hezekiah Jones a ce qu'il faut pour agripper l'attention des oreilles distraites et la maintenir au chaud dans une douce atmosphère à l'écorce encore brute. Faites le test et glissez discrètement ce disque en fond sonore d'une réunion quelconque. Les conversations s'interrompront progressivement ou se porteront sur "Hezekiah Says You're A-OK". L'air de rien, ces quelques chansons composées dans le plus simple appareil contiennent leur lot de surprises caressantes, d'élégantes coquetteries acoustiques, de modestes envolées. Seul maître à bord, Hezekiah prend bien du plaisir à varier les nôtres au gré des différents instruments attrapés au vol et baladés d'un bout à l'autre du disque. On ne voit guère que les sourds pour goûter ce tendre crépitement sans en être touché par les émanations sincères. Philadelphie n'a décidément pas fini de nous envoyer par-dessus les vagues atlantiques ses (plus ou moins) jeunes songwriters folk. Après Tim Howard, Josh Marcus, Ramona Cordova et consorts, il faudra désormais ajouter Hezekiah Jones à cette tripotée d'hommes-orchestres talentueux et inventifs dont les aventures mélodiques s'annoncent bien difficiles à suivre depuis l'Europe. Et si même les webzines à la pointe de l'actualité n'arrivent pas à couvrir la leur avant un an de retard, autant dire que les temps sont durs (sans compter bien sûr le fait qu'il n'y a plus de saison) et que le talent est bien loin de constituer à lui seul un passeport efficace vers les peuplades lointaines où nous vivons. Oui, il aurait été facile de taire complètement le nom d'Hezekiah Jones. Ça va quand même mieux en le disant.

Jean-Charles Dufeu

Agnes of the World
Postpone
Circumstance
Burning Up So Badly
Nothing's Bound
How You Feel About Traveling
Albert Hash
Hildebrand
Writing Letters in the Morning
Just Because It's Quiet Doesn't Mean There's Peace
Which Side Are We On ?



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals