Holy Fuck - Latin

06/07/2010, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

HOLY FUCK - Latin
(XL Recordings / Beggars) [site] - acheter ce disque

HOLY FUCK - LatinIls sont quatre, originaires de Toronto et se sont donnés pour ambition de jouer de l'électro-rock sans laptops, en artisans nerd autant adeptes des effets sonores que de cette bonne vieille rythmique basse-batterie. Leur troisième album "Latin" pourrait bien être celui de la consécration de leur formule magique, quelque part entre l'art de faire monter une mayonnaise et celui de faire remuer du popotin une fosse remplie de hipsters tout juste sortis du bureau. Bref, une sorte de chimie 100% analogique qui décoiffe et vous refile une indéfectible banane. Ici, point de ratatat(ouille) fade et recuite, point non plus d'élucubrations alambiquées à la Kieran Hebden, mais plutôt une énergie directe appliquée au seul plaisir de la danse et du rythme. C'est sur scène que les performances d'Holy Fuck prennent tout leur sens, le groupe étant réputé pour ses parties d'improvisations endiablées reléguant les morceaux fixés sur disque à de simples prétextes pour jam-sessions furieuses. L'album, lui, est monolithique, taillé dans un même bloc brut. Sans qu'un titre ne soit plus saillant qu'un autre, au risque peut-être de quelques répétions et passages à vide. Mais pour l'essentiel l'euphorie ne nous quitte pas. Depuis le bondissant "Red Lights" avec ses syncopes rythmiques jusqu'au très atmosphérique "Latin America". "Stay Lit" est le genre de morceau qui démontre une fois de plus toute l'efficacité d'une mélodie catchy, alors que "Silva & Games" serait du genre à installer un suspens insoutenable sur une rythmique obsédante sans jamais donner l'espoir d'une délivrance prochaine. Il y a beaucoup d'espièglerie chez ces Canadiens et un vrai plaisir communicatif qui s'épanouit jusque sur l'odyssée finale "P.I.G.S". Depuis leur premier disque en 2005, le groupe a conquis les charts, beaucoup tourné avec Broken Social Scene, Wolf Parade, Do Make Say Think. Aussi à l'aise dans un festival de jazz que sur une scène pop et sachant manier tous les vocabulaires, il apporte la preuve irréfutable que son "Latin" est tout sauf une langue morte !

Luc Taramini

acheter ce disque

1MD
Red Lights
Latin America
Stay Lit
Silva & Grimes
SHT MTN
Stilettos
Lucky
P.I.G.S.


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals