Last Days of April - Interview

25/02/2004, par Guillaume Sautereau | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LAST DAYS OF APRIL

LAST DAYS OF APRILPas vraiment connus en France pour le moment, les Suédois de Last Days of April en sont pourtant à leur cinquième album. A l'heure où "If You Lose It" (Bad Taste / Tripsichord) arrive dans les bacs, rencontre (par email) avec Karl Larsson, leader du groupe, histoire de faire connaissance, en attendant quelques concerts en France... en avril bien sûr !

Hej, jag heter Guillaume. Hur mar du?
Bonjour Guillaume, je vais bien merci.

Bon, à partir de maintenant, désolé, je poserai mes questions en Anglais... Je ne connais pas vos précédents disques et celui-ci est décrit comme assez différent, peux-tu me les décrire et m'expliquer en quoi ils sont différents et/ou semblables à ce dernier ?
Il est pas très différent des deux derniers albums. Il est principalement juste meilleur. Nos deux premiers albums étaient plus pop rock orienté hardcore, alors que les trois derniers lorgnent plus vers l'indie pop.

Vous avez changé de méthodes d'enregistrement pour cet album, en travaillant avec un nouveau producteur (Mathias Oldén, de Logh), est-ce que cela a eu une influence sur le changement de style de cet album ?
Non, pas vraiment, il nous a aidés à enregistrer parce que nous ne savons pas vraiment comment fonctionne un studio. Cette fois-ci, nous avions enregistré des démos de toutes les chansons et nous savions assez précisément comment nous voulions que chaque chanson sonne, et Mathias nous a aidés à parvenir à cet objectif. Il a aussi joué de la basse sur la plupart des morceaux, ce dont nous lui sommes très reconnaissants.

Comment fonctionne le groupe ? Tu es le leader, tu écris toutes les chansons et Andreas joue juste de la batterie ou apporte-t-il quelque chose aux chansons ?
Oui, lui et moi écrivons les parties de batterie tous les deux, et il est aussi le jury qui décide du sort des morceaux avec moi. C'est également un très bon ami.

Vous semblez beaucoup aimer tourner, qu'est-ce que cela représente pour vous ? Est-ce que cela vous aide à mettre en forme vos nouvelles chansons ?
Peut-être d'une certaine façon, mais nous n'avons jamais écrit une chansons pendant une tournée. Généralement nous ne jouons pas de titre n'existant pas sur disque sur scène. La raison en est probablement que nous suivons l'ordre classique tout le temps : d'abord nous écrivons les chansons, puis nous les enregistrons, puis nous partons en tournée. Cela a toujours été comme ça avec ce groupe.

Vous avez tourné avec quelques très bons groupes (The Promise Ring, At The Drive In, Chris Cornell...). Lequel vous a laissé les meilleurs souvenirs ?
La tournée avec the Promise Ring fut la meilleure. C'était notre première tournée européenne donc nous en avons plein de souvenirs. Musicalement parlant, c'était aussi parfaitement équilibré, donc c'est de loin le meilleur.

Comment est reçue votre musique dans votre propre pays ? Avez-vous su trouver un public en Suède ?
Nous obtenons principalement de bonnes chroniques et comme cela fait maintenant huit ans que jouons, nous avons réussi à nous bâtir une petit audience qui suit le groupe. Cependant nous n'avons jamais fait de tournée en Suède. Etrange ! Nous allons remédier à cela en mars.

"Angel Youth" est sorti sur le label américain Deep Elm aux Etats-Unis. Est-ce que cela a bien marché pour vous aux États-Unis ? Vous envisagez d'y aller tourner ?
Je ne sais pas si cela a marché ou pas, mais nous recevons beaucoup d'emails sur le site web de la part de gens aux États-Unis qui veulent vraiment qu'on y aille jouer. J'espère que nous le ferons à l'occasion de cet album. Nous devrions.

L'an dernier j'ai interviewé vos camarades de label de Logh et je les avais questionné à propos de l'étiquette "Emo". Ils m'avaient répondu qu'ils ne savaient pas ce que ça voulait dire ;-). Ton groupe est également affublé de cette étiquette, qu'en penses-tu ?
Il est très difficile d'en parler. Il n'y a aucun groupe qui veuille être associé à ce genre et personne ne peut dire comment l'émo sonne. Est-ce que cela veut dire qu'il n'y a pas de groupe émo ou de musique émo. Emo est l'abréviation d'émotionnel, mais est-ce que toute musique n'est pas basée sur l'émotion ? Ce mot est juste bizarre et ne devrait pas exister.

Le nom de ton groupe est plutôt original. Comment l'as-tu choisi ? Quelle signification particulière a-t-il pour toi ?
Rien en particulier, pas de signification particulière, c'est juste un nom. Je voulais un nom qui ait des similitudes avec la chanson de Prince, "Sometimes it Snows in April".

Peux-tu me parler un petit peu de tes paroles ? De quoi parlent-elles ?
Ce sont des chansons d'amour, des chansons d'amour typiques.

Peux-tu me citer quelques disques que tu écoutes en ce moments ? des groupes français que tu connaîtrais ?
Je suis triste d'avouer que je ne connais pas de groupe français. Mais récemment j'ai écouté un très bon groupe suédois qui s'appelle Bear Quartet. Tu devrais te procurer leur dernier album, "Angry Brigade", c'est vraiment très très bon.

Tu peux nous citer un groupe Suédois que personne ne connaît encore à part en Suède et que tu pourrais nous conseiller ?
Il faut vraiment écoute Bear Quartet... quoi d'autre... hmmm... non, je ne pense à aucun autre, désolé. Merci pour l'interview et j'espère vous voir en avril !

Propos recueillis par Guillaume.
Merci à Lætitia (et à Constance)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews