Le psychémélancolisme de Connan Mockasin

17/06/2011, par David Dufeu | Vidéo |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Il est grand temps de diffuser du Connan Mockasin ici, et d'inventer des barbarismes pour définir sa musique - comme celui qui sert de titre à ce post. (En même temps, avec un prénom pareil, il l'a bien cherché...)

Pour rappel, Connan Mockasin est néo-zélandais - anciennement Connan and the Mockasins, emmené par Connan Hosford - et a sorti plusieurs EP avant "Forever Dolphin Love" (l'album), génial bricolage foutraque sorti cette année.

Pour l'entrée en matière, on hésite : les dix minutes de "Forever Dolphin Love" (le titre), ses virages à 90° et son clip cinglé ? Un peu barré pour commencer. Bon, ce sera le (presque déjà classique) "It's Choade My Dear", ses guitares ivres, cette ligne mélodique qui semble essayer sans cesse, maladroitement, de retomber sur les rails. Le clip donne un bel aperçu de l'univers barré et poétique de cet antipode (ou devrait-on dire, de cet antimocassin) à suivre de près.

 

Oh, et puis allez, pour la route, voilà aussi "Megumi the Milkyway Above", ses jappements qui ponctuent la rythmique, et sa production bordélique, pour s'habituer au son. Chouette, non ?

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals