Little Wings – Made It Rain

29/03/2012, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Little Wings - Made It Rain

Kyle Field se rappelle à nous sous la forme d’une cassette avec une très belle pochette en carton recyclé de la Echomancy Tape Series de Gnome Life Records. Les hippies sont de retour donc, en mode développement durable, et toujours en tenue d’Adam. Pas de fioritures : l’album est enregistré sous une yourte cheulou (The Dream Yurt, nous dit-on) à Big Sur, devant l’Océan Pacifique, pendant une petite pluie battante et régulière. On distingue une guitare, quelques délicates percussions, un clavier (?), une mandoline (?), peut-être un violon à un moment... On se laisse donc embarquer par la voix touchante de Kyle Field qui reprend, pour le plaisir et ses amis, quelques-uns de ses titres et quelques tubes. On a vite l’impression d’être dans la yourte et on est ravi de sa sélection : de l’indie "Victory Strange Defeat" des Silver Jews, au reggae "Rivers of Babylon" des Melodians (oubliez Boney M), en passant par la soul de Jimmy Cliff avec "Too Many Rivers to Cross", la country avec "The Gambler" de Kenny Rogers, le rock néo-hippy avec "Later Days" de The Mother Hips, la sunshine pop avec "Fun, fun, fun" des Beach Boys et même la pop royale avec "Human Nature", popularisée par Michael Jackson et interrompue ici par les intempéries (ou les Dieux…). Ces interprétations nous réconcilient presque avec les soirées adolescentes pendant lesquelles des amis mal intentionnés nous massacraient la pop aimée à grands coups de guitares en bois. Bien sûr, on retrouve la patte Little Wings avant tout et les interventions discrètes des copains, bien souvent sous forme de chœur, nous renvoient aux meilleurs albums de Little Wings, "Grow", "Light Green Leaves", où les collages et les amis donnaient une teinte particulière à des enregistrements instantanés, quasi pris sur le vif. Les textes de "Scuby" et "Halloween 2020" sont toujours aussi mystérieux mais aussi attirants que les textes de David Berman dont on espère toujours la reformation de ses Juifs d’Argent. En attendant, le temps de deux courtes faces de cassette, on a envie de sentir le patchouli et d’avoir les pieds sales et c’est déjà beaucoup.

Avec l’aide de celle, avec laquelle j’aimerais passer Halloween en 2020, Johanna D.

On peut commander la cassette et le téléchargement, sur le site de Gnome Life Records en cliquant ici.

Acheter sur Amazon
  1. Rivers of Babylon
  2. Too many rivers to cross
  3. Scuby
  4. I thought you were singing to me
  5. Later days
  6. Bucked the system
  7. Halloween 2020
  8. Strange Victory, strange defeat
  9. The Gambler
  10. Human Nature
  11. Fun, fun, fun.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog