Los Chicros - Sour Sick Soul

26/02/2007, par Frédéric Antona | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LOS CHICROS - Sour Sick Soul
(Mélodie / Abeille Musique) [site] - acheter ce disque

LOS CHICROS - Sour Sick Soul "Clouds", mon Dieu, écoutez "Clouds" ! Un instrumental comme j'en ai rarement entendu. Un motif pianistique éthéré, donnant la tonalité du morceau, qui se perd peu à peu dans une véritable montagne russe sonore, un délire vertigineux de près de quatre minutes. Dur après cela de tenir le niveau sur l'ensemble de l'album. Pourtant, le disque tient remarquablement la longueur, et frappe par l'originalité de ses orchestrations. J'ai eu un peu peur, je dois bien l'avouer, à l'écoute de la première plage, "Diskonoize", qui sonnait comme une énième variation du hit pop-rock à la Bloc Party, avec rythme échevelé, charleston ouverte et formatage FM à tous les étages, le tout pour un pillage en règle des canons posés par Wire ou Gang of Four. Mais, heureuse surprise, le groupe a joué la carte de la diversité stylistique, et on respire un grand coup. Les Chicros alternent savamment les morceaux rock évidents et efficaces ("Like The Sun", avec son riff imparable et ses harmonies vocales charmantes ; "My Life is Not Worth It", qui sonne à la manière d'un Stereolab survolté) et les compositions plus audacieuses, comme ce superbe "Clouds" déjà cité, ou encore le sépulcral "What I've done" qui clôt l'album.
On ne peut qu'être sidéré par la capacité du groupe à construire des montées harmoniques qui semblent sans fin, pour finir en apothéose sur le refrain.
Suite au succès rencontré par le groupe à la suite de la sortie de leur premier essai, le "Back In The Wild EP" qui fut plus tard remixé et utilisé comme bande-son de la série Grey's Anatomy, et du mini-album "Too Cool for School" en 2005, on pouvait avoir peur que le groupe ne cède à la facilité et à la reproduction d'une formule à succès. Soyons rassurés, ce "Sour Sick Soul" comble nos attentes, de par la volonté du groupe de ne pas s'enfermer dans un style déterminé. Soyons honnêtes : j'aurais aimé davantage de morceaux dérangeants dans l'album, de ces morceaux qui utilisent des violons et des fanfares étranges ("Open Bar")... toutes ces mélodies tordues dans lesquelles se reflètent notre époque et ses visions crépusculaires. Oui, "Open Bar" est un excellent exemple, sombre et intense, avec ses trompettes vespérales. Bien que tout l'album soit puissant, c'est cette veine aventureuse qui m'attire le plus. Sur le fil... que les choses peuvent être belles lorsqu'on les exécute sur le fil.

Frédéric Antona

Diskonoize
Walking Backwards
King Creole
Clouds
Anna's Messed My Mind Up
Back in the Wild
Like the Sun
My Life Is Not Worth It
Open Bar
Our Love, Your Lies
What I've Done

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals