Gérard Manset - Comme un guerrier, Lumières, Prisonnier de l'inutile

01/09/2006, par Christophe Dufeu | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS par Christophe Dufeu


Comme un guerrier (1982) - acheter ce disque
Après la chanson-titre épique, Manset alterne les styles avec des morceaux comme l'ironique "La Mer Rouge", les énergiques "L'Epée de lumière" et "Maubert" ou le poignant "L'Enfant qui vole". Le chanteur au visage flouté sur la pochette ne se montrera plus sur ses disques (photos de dos ou visage largement censuré).

 

Lumières (1984) - acheter ce disque
Album plus austère en apparence, "Lumières", dont la chanson-titre a été reprise par Dominique A, apporte un soin particulier au niveau du son ("Que deviens-tu ?") et, plus métaphysique, révèle la philosophie et les aspirations du chanteur ; les titres sont d'ailleurs éloquents : "Finir pêcheur", "Vies monotones", "Un jour être pauvre" ou l'étonnant "Entrez dans le rêve", marqué par le son des guitares de l'époque. Un constat sans appel ("Découpez le monde à coups de rasoir / Pour voir au cœur du fruit le noyau noir / La vie n'est pas la vie / Ou ce qu'on nous fait croire").

 

Prisonnier de l'inutile (1985) - acheter ce disque
Manset alterne, dans ce disque comme dans beaucoup d'autres de cette période, titres "urbains" et "de voyage" ; dans la seconde catégorie, des titres longs et forts comme "Chambres d'Asie" ou "Mauvais Karma" ; dans la première, des instantanés en noir et blanc comme "Les Enfants des tours" ou ce détournement glaçant mais formidable d'Aragon / Léo Ferré, "Est-ce ainsi que les hommes meurent ?".

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews