Melodium - Fluctuat Nec Mergitur

29/06/2005, par Guillaume Sautereau | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MELODIUM

Cela fait quelques temps que l'on suit Melodium au fil de ses sorties, au gré des labels. Cette fois, c'est Autres Directions In Music qui accueille l'Angevin d'adoption pour l'album "La Tête qui flotte", première sortie sur CD du label et, pour l'occasion, Laurent Girard nous en dit en plus sur ce qu'il a dans la tête (qui flotte).


Hellomusic
Le premier morceau que j'ai composé pour l'album. La rythmique de la troisième partie est très artisanale, c'est moi qui tape des doigts sur la caisse de ma guitare classique. La mélodie de la dernière partie du morceau, après qu'une porte claque, est, à mon avis, une des plus émouvantes que j'ai composées, pourtant d'une simplicité extrême.

Les psychotropes sont mes amis, puis mes ennemis...
Ce morceau est une réinterprétation acoustique d'un vieux morceau que j'ai composé il y a quelques années et qui s'appelait 'particule'. A l'origine, je n'avais utilisé que mon synthétiseur analogique et il était purement instrumental. Avec le chant de Dudley il est beaucoup plus pop et les chœurs que j'ai chantés sont un peu désaccordés mais c'est amusant comme ça. La rythmique du milieu, c'est moi qui tape de la main sur la poche de mon pantalon contenant des pièces de monnaie.

Se rayer provisoirement de la liste des vivants
Que dire... j'ai beaucoup galéré pour assembler les notes de violons qui sont d'ailleurs trop pitchées et sonnent comme un violon synthétique. J'aime bien la fin avec le synthé désaccordé qui vient pervertir le morceau.

Kill Me With a Smile
J'ai hésité à inclure ce morceau car il me paraît trop basique, le bon vieux morceau de rock. J'ai finalement décidé de le retenir car il fait partie de l'histoire de la composition de cet album, Melodium se lâche un peu en quelque sorte. D'ailleurs ce disque est un lâcher-prise comme on dit dans les milieux psy. C'est moi qui chante et vu que j'ai honte de ma voix et des conneries que je chante, je l'ai triturée.

Emptykuerten
Le titre fait référence à Kuerten le tennisman qui me donne l'impression d'avoir la tête creuse quand il gambade comme une chèvre sur le court central de Roland Garros.

Le creux est ma matière première
Un de mes morceaux favoris de l'album, composé avec Dudley hyper rapidement. J'ai commencé par le piano, il m'a envoyé une première couche de guitare sèche et la rythmique, j'ai rejoué de la guitare, il m'a filé des nappes de guitares électriques dont j'ai retenu une boucle, j'ai tout assemblé... Par contre il a mis un temps fou à faire le chant, le saligaud...

L'attachement aux symptômes
Le violon est l'instrument qui m'émeut le plus avec le piano et la guitare acoustique. Malheureusement je ne connais pas de violoniste et j'ai donc chopé des notes par-ci par-là sur des disques.

Mon baromètre mental
Le morceau à la Yann Tiersen. Eh bien non, en fait c'est Max Richter qui m'a inspiré... La plus belle œuvre que j'ai découverte l'année dernière : l'album "Memoryhouse" est encore plus beau que "The Blue Notebooks"... Je me rappelle avoir eu des frissons en écoutant ça vautré sur mon canapé. Ca commence par de la pluie qui tombe car il pleut tout le temps à Nantes - je suis sur Angers maintenant et il flotte moins souvent, intéressant non ? Après, j'ai eu envie de massacrer le morceau en le noyant dans la distorsion et le broyant dans une machine infernale.

Interlude pour dépressifs
Une vieille mélodie que je gardais dans un coin. Jouée au synthé car je n'ai pas de piano mais j'ai de petites astuces pour le faire sonner un peu comme du piano. D'ailleurs la boucle de piano n'est pas parfaitement calée car je ne suis pas un très bon bricoleur.

Gamm-recomposé
Un morceau sorti à l'origine sur un 45 tours chez Active Suspension. Je l'ai réinterprété entièrement en incluant un mélodica désabusé et des chœurs d'outre-tombe. Il est encore plus triste que sur le 45t.

Marcher à l'envers dans Nantes-Atlantique
Oui je sais, tout le monde me dit que j'ai pompé sur Plaid. Ce n'est pas voulu et pas grave vu que je suis fan de Plaid, un groupe qui mériterait encore plus de succès d'ailleurs. Les sons ont été enregistrés dans l'aéroport de Nantes et je les ai inversés, d'où le titre...

Greg Davis > Craig David
Un interlude folky avec des sons enregistrés à Compiègne lors d'une course de chevaux, normalement on peut entendre un cheval au galop, mais je crois qu'on ne l'entend pas du tout en fait...

La Chanson de Laïs-Salomé
A une période où j'enregistrais tout et n'importe quoi avec le micro et le mini-disc de Stéphane (le boss), j'ai fait chanter ma petite nièce. Ca n'a pas été simple... Ensuite j'ai retrouvé une boucle de guitare qui miraculeusement s'adaptait parfaitement au chant. Un sacré coup de bol pour un morceau d'une naïveté incroyable.

La Fin de tout
Un morceau poppy que j'ai composé récemment. C'est moi qui chante et je n'ai même pas filtré ma voix... Dans la rythmique, il y a des sons d'une masse tapant sur un crochet quand j'ai coupé du bois...

La Vie est plus belle depuis...
J'ai ressorti ma flûte du collège, ma guimbarde et j'ai composé un morceau de country second degré, pour finir l'album sur une note ironique. Globalement, ce n'est pas un album triste, disons que durant la période de composition, j'ai ri du malheur et éprouvé une joie désespérée.

Merci à Stéphane

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals