Meshell Ndegeocello - Pour une âme souveraine / A dedication to Nina Simone

06/11/2012, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Meshell Ndegeocello - Pour une âme souveraine / a dedication to Nina Simone

L'impression première suscitée par cet album-hommage à Nina Simone est forcément liée à l'image qu'on a de la chanteuse, de son militantisme, de sa voix rauque et nasale, de son jeu de piano classique : toute la colère, tout l'équilibre contrarié entre force et application, sont ici passés au tamis d'une nu-soul riche et bien produite, pour un disque captivant et un peu lénifiant à la fois. Sur le terrain de l'énergie, seule la reprise de "House of the Rising Sun" semble tenir l'exigence : balancement rythmique, feulements et cris (Toshi Reagon, aidée par un choeur impec), tout est en place. Pour le reste, difficile de ne pas être un peu décontenancé en même temps que séduit par cet album capiteux. Le choix des chansons pourra déplaire à certains fans (pas de "Wild Is the Wind", ou de "My Baby Just Cares for Me"), et louvoie sur des terrains inattendus (le "Suzanne" de Leonard Cohen revisité en ballade légère, un "Feeling Good" charmant mais dévitalisé). Certains choix de contrepoint vocal déçoivent un peu (Cody Chesnutt en gentil crooner défenseur de "To Be Young, Gifted and Black", Sinead O'Connor complètement transparente sur "Don't Take All Night"). Mais l'album a par ailleurs une belle unité malgré la variété des couleurs vocales, une chaleur dans la production, et surtout une mélancolie inattendue qui transparaît dans le chant de Meshell Ndegeocello ("Please Don't Let Me Be Misunderstood", "Black is the Color of My True Love's Hair", "Either Way I lose"), comme si l'énergie du black power s'était dissoute dans un regret à peine formulé : déception de la présidence Obama, nécessité de maintenir la lutte contre des cibles moins évidentes ? On ne saura pas ce qui se tient derrière cet hommage à la fois amoureux et désenchanté à la fière Nina.

Acheter sur Amazon
  1. Please Don't Let Me Be Misunderstoood
  2. Suzanne
  3. Real Real
  4. House of the Rising Sun
  5. Turn Me On
  6. Feelig Good
  7. Don't Take All Night
  8. Nobody's Fault But Mine
  9. Be My Husband
  10. Black is the Color of My True Love's Hair
  11. See Line Woman
  12. Either Way I lose
  13. To be Young, Gifted and Black
  14. Four Women

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews