Midnight Choir - Unsung Heroine

28/02/2001, par Delphine Dori | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MIDNIGHT CHOIR - Unsung Heroine
(Glitterhouse)

MIDNIGHT CHOIR - Unsung HeroineNe vous fiez surtout pas à la pochette assez ridicule (non ?), ce groupe n'est pas de ceux qui voient la vie en rose .Si vous avez l'occasion de retourner le disque, en revanche laissez vous transporter par cette magnifique fresque religieuse aux effets apaisants qui est davantage révélatrice de l'esprit mystique du groupe. Pour parler musique, si Tindersticks, Scott Walker et the Blue Nile comptent parmi vos plus précieux compagnons de discothèques, alors ce disque est pour vous ! Encore de la pop tristoune me direz vous, mais quand celle-là est bonne, autant renouveler les plaisirs, non ? ?
Si vous n'avez jamais entendu parler des Midnight Choir, c'est ma foi normal et terriblement injuste ! Comment expliquer le fait que ces "choeurs de minuit" soient inconnus dans notre cher pays pourtant réceptif à des songwriters de la trempe de Cousteau, Tom Mac Rae et compagnie. Paradoxe étrange et pourtant si je vous dis que ce groupe est " culte " en Norvège, son pays d'origine et est honoré à la fois par la critique et le public... Gâchis de passer à côté d'un tel disque ? À la rigueur peu importe si ce disque ne rencontre pas la reconnaissance méritée. Espérons simplement qu'à la lecture de cette chronique, quelques bonnes âmes souhaiteront réparer une telle injustice en s'aventurant dans cette pop précieuse et délicate. Ce groupe qui naguère marchait sur les plates bandes de Tim Buckley via ce chant maniéré a gagné en maturité dans l'art des compositions. Plus riche et plus fluide sans pour autant sombrer dans la facilité, ce disque devrait à la fois rallier les amateurs de pop orchestrée et de country pastorale.
Hébergé sur le très bon label label allemand Glitterhouse (Dakota Suite, Willard Grant Conspiracy , 16 Horsepower…) spécialisé dans le songwriting à l'ancienne, Midnight Choir fait un peu bande à part. Pas qu'ils innovent en la matière, mais leur musique n'a pas grand-chose à voir avec le country/ folk, le genre de prédilection du label. OK, ce sont des petits protégés des Walkabouts,- autre groupe appartenant à l'écurie Glitterhouse (le disque est produit par Chris Eckman) et ils jouent de la musique acoustique proche de "Devil's Road". Cependant, Midnight Choir est un groupe de Pop au sens le plus noble du terme. Une pop panoramique magnifiée par des instruments à cordes et un piano. Une pop -aussi-- à dimension spirituelle, d'où cette reprise du " Spiritual " des nocturnes Spain en clôture du disque, magnifiquement réinterprétée pour l'occasion. Ce disque - empreint d'une certaine mélancolie et fait de silences subtils (ce n'est pas un hasard si M. Phil 'ingénieur de Talk Talk' Brown est derrière les manettes) est le pendant norvégien du "Trinity Sessions", chef d'œuvre des Cowboy Junkies, enregistré jadis dans une église.
Ce disque mérite amplement la curiosité -ne serait ce que pour ces 3 duos élégants avec Carla des Walkabouts -, à l'esprit pas si éloigné d'un des meilleurs morceaux de tous les temps " Travelling Light ". Alors quand on détient 3 morceaux dignes du meilleur Tinderticks ou Nick Cave, en plus d'une reprise de Spain, d'une ballade à la Elvis Costello avec une trompette à la Chet Baker (cf. " Shipbuilding "), d'un morceau d'ouverture fracassant et d'autres titres de douce béatitude qui nous emmènent très loin… Vivement recommandé !

Delphine

Double blank
Electric Train
Where Love resides
Snow In Berlin
Empty Streets
Violence of the world
She come from West Virginie
Painting by Matisse
Unsung Heroine
Bonus Track : Spiritual

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews