Nom : Perkins, Prénom : Elvis

14/05/2007, par David Larre | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Il regretterait qu'on le ramène trop à son ascendance (il est le fils d'Anthony Perkins et de Berry Berenson, soeur de Marisa, tous deux défunts), ou qu'on encastre son folk-rock habité dans un arbre généalogique musical, aussi prestigieux soit-il (de Dylan aux Wainwright, père et fils). Et celui qui s'aviserait de lui trouver un faux air de John/Sean Lennon (rayer la mention inutile) risquerait d'en prendre aussi pour son grade. {{20070518210819_dscf630[3].jpg}} Or donc, sur la foi de son premier album, "Ash Wednesday", à sortir le 5 juin, sa volonté artistique lui donne largement de quoi exister par lui-même. Mêlant adroitement les ingrédients d'un folk acoustique de bon aloi à des épices voyageuses (violon tzigane, fanfare, scie musicale), le musicien leur ajoute les vertus d'une voix assez exceptionnelle : entre story-telling et gouaille amusée, souple dans les graves et nonchalante, elle se balade là où tous les baladins du monde se donnent en ce moment rendez-vous, sur des chemins imaginaires reliant l'Amérique des pionniers à l'Europe de l'Est, là où l'on peut croiser aussi bien Zach Condon (Beirut) que les allumés du Ralfe Band. Son lyrisme devrait réchauffer quelques coeurs à l'occasion de son unique date parisienne, sur la scène intime de la Boule Noire le 30 mai prochain. Pour les autres, les vidéos pourraient servir d'attrape-oreilles avant la sortie de l'album : cliquer ici ou pour aller regarder Elvis.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews