Okkervil River - Black Sheep Boy Appendix

album de la semaine du 17/05/2006, par Jean-Charles Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

OKKERVIL RIVER - Black Sheep Boy Appendix
(Labels) [site] - acheter ce disque

OKKERVIL RIVER - Black Sheep Boy AppendixCe qu'il y a de bien avec Okkervil River c'est que, quand ils sortent un excellent album une année, ça ne leur suffit pas, il faut qu'ils l'enrichissent l'année suivante avec de nouvelles chansons du même acabit. Et ça donne aujourd'hui ce "Black Sheep Boy Appendix", réédition de l'album original agrémenté d'un bonus qui est bien loin d'être une simple coquetterie de distributeur. Le deuxième disque compense ici une longueur frustrante (7 chansons) par une intensité au moins égale à celle du premier. On y trouve quelques titres fortement emblématiques comme la chanson somme "Another Radio Song", qui est, sans nul doute, n'ayons pas peur de le dire, le meilleur titre de cette édition... A moins que ce ne soit "Last Love Song For Now", synthèse ultime, qu'on n'imagine guère pouvoir être dépassée sauf peut-être en envisageant la même chanson avec trois minutes de plus. Cette deuxième galette devient en tout cas bien vite tout aussi indispensable que l'était déjà la première ; c'est la principale chose à en retenir. Mais ce qu'il y a de bien aussi avec Okkervil River, ce ne sont pas seulement les chansons, c'est également l'album qui les soutient. En l'occurrence, un album semi-conceptuel qui tient son unité d'un morceau original de Tim Hardin ("Black Sheep Boy") maltraité et étiré dans tous les sens par l'imagination dérangée du groupe. Un album éminemment récursif donc, qui sait faire jaillir les auto-références aux moments où ne les attend pas forcément et fondre ces 18 chansons se répondant à elles-mêmes en un ensemble d'une cohérence rare, où s'égarent quelques enfants perdus, une clef, un programme et un amour sincère pour un vieux caillou (qui donne d'ailleurs lieu à une phrase assez magnifique au sein de la ballade "Song of Our So-Called Friend", meilleure chanson probable de ce double album : "You can not love me because you secretly still love a stone"). Ce qu'il y a de vraiment bien avec Okkervil River c'est tout simplement Will Sheff, le bien nommé, qui éructe ses couplets avec rage, chante avec retenue et parcimonie, rugit comme une bête égorgée, crache l'intégralité de ses viscères avant de finir par se calmer à nouveau, parfois, le tout pendant la seule durée d'une chanson. Dans le genre, c'est "For Real", bombe à retardement morbide mais tubesque, qui frappe le plus les esprits avec ses explosions syncopées qui envoient du sang, à travers la sono, jusque sur le visage de l'auditeur, déjà aspergé des gracieux postillons de l'incroyable Sheff. Inutile de préciser qu'il s'agit de la meilleure chanson de ce double album. Ce qu'il y a de bien encore avec Okkervil River c'est que leur style est comme la voix du chanteur, il a bien du mal à se limiter à ce à quoi on pourrait un moment l'assimiler. Bien sûr le banjo, l'accordéon, la guitare acoustique omniprésente, bien sûr tout ce petit monde américanisé tente de nous faire croire à un groupe alt-country. Mais les écarts de violence sont tellement bruts, les explosions de décibels font tellement de dégâts, à côté des petits refrains aériens dont le groupe est capable qu'il faudrait un article entier pour concevoir une étiquette à sa mesure. Ce qu'il y a de surtout bien pour finir avec Okkervil River, c'est que, parmi les nombreux paradoxes que soulève leur musique (Comment une même chanson peut surprendre à chaque écoute ? Comment autant de bonnes chansons peuvent obéir aux mêmes principes fondateurs ? Comment un disque ne peut être composé que de meilleures chansons ?) on n'aura jamais vraiment terminé de lister ce qu'il y a de bien chez eux...

Jean-Charles Dufeu

Black Sheep Boy
For Real
In a Radio Song
Black
Get Big
A King and a Queen
A Stone
The Latest Toughs
Song of Our So-Called Friend
So Come Back, I Am Waiting
Glow

Missing Children
No Key, No Plan
Garden
Black Sheep Boy #4
Another Radio Song
Forest
Last Love Song for Now

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews