Pierre et Marie - Pierre et Marie

02/12/2010, par David Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

PIERRE ET MARIE - Pierre Et Marie
(French Toast) [site]

PIERRE ET MARIE - Pierre Et Marie Il n'aura pas échappé aux fidèles lecteurs de POPnews que Pierre jalonne la ligne éditoriale du site avec la régularité d'un Manu Kant en balade dans Königsberg – en plus jovial. A l'écoute de "The Sin Won't Win", l'enthousiasmant titre qui ouvre l'album, je m'attends à un album de twee pop dans la continuité de ton qui nous a tant emballés au fil des années. Très écrite, comme du très bon Belle & Sebastian, cette introduction au énième album de notre troubadour urbain préféré est un régal de pop radieuse / mélancolique, qui justifie à elle seule cette fidélité. Couplets / refrains / break / intermède – en moins de 4 minutes tout est dit – y compris des paroles qui exhortent à s'émanciper de la culpabilité judéo-chrétienne (avec des mots plus jolis que ça). C'est tellement chouette, tellement parfait même que le reste est presque superflu, et il est vrai que si les autres titres sont un poil décevants c'est seulement à l'aune de cette entame.

Sur ces dix titres, Pierre abandonne presque complètement l'electro, à part sur le déjanté mais daté "Sounds XIII" qui sent le vieux fond de tiroir de chez Autechre – rigolo mais dispensable. Plus arides, les autres plages peuvent parfois être plus mornes ("Secrets") tout en étant au moins captivantes, et jouent plus sur l'envoûtement de boucles lancinantes (de guitares, ou de voix ("Other") que sur le foisonnement minimaliste. Le ciel se fait aussi plus sombre ("He's Gone", "Make Way"), sur lesquels Pierre est en-deçà de son meilleur au niveau du déploiement mélodique qui lui réussit tant. C'est sans doute une orientation artistique assumée, mais on est heureux de retrouver ensuite l'évidence rayonnante de "Sailors", qui ne déparerait pas dans le répertoire de Françoise Hardy, ou la richesse classieuse de "The Wind" – un petit bijou vocal - même si c'est enfermer l'artiste dans son genre de prédilection.

C'est évidemment faire la fine bouche que de pinailler ainsi, d'ailleurs je n'ai même pas évoqué "Visions", qui, produit par Albini, serait sûrement un tube. A nouveau, Pierre et Marie (sans oublier Franck) nous régalent avec de beaux morceaux aux humeurs variées, et quelques perles absolues.

David Dufeu


A lire également, sur Pierre et Marie :
la chronique de "Pierre et Marie" (2006)

The Sin Won't Win
Visions
Somebody Wait
Secrets
Sailors
Sounds XIII
Other
He's Gone
Make Way
The Wind


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews