Pop In Records n°3 : Zombie Zombie

17/08/2011, par | Single |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Zombie Zombie - POP In Records : Zombie Zombie

Les Zombie Zombie sont lâchés dans l’arène du POP In (records) et il y a du sang sur les murs à l’image du dessin de Luz qui ornemente la photo de Stephmel sur laquelle nous voyons trôner Etienne Jaumet et Cosmic Néman, tout de bleu vétus, visages blafards et regards louches. "Nothing to say", dans lequel, au contraire, Cosmic Néman a pas mal de chose à nous dire sur les claviers flippants et élégants d'Etienne, ouvre la face A. Tout cela est assez effrayant et pourtant dansant comme un sabbat de sorcières disco downtempo. Les paroles et le chant de Néman nous font regretter de n'avoir toujours pas réussi à mettre la main sur son œuvre solo Génération Perdue. Mais peut être n'est-ce qu'un mauvais rêve ?

Le grand moment du disque est la relecture de "Dream Baby Dream" de Suicide sur la face B qui semble aller à tous (cf celle de Bruce Springsteen). Le morceau se révèle extrêmement gai, notamment grâce à la guitare hawaïenne de Mathieu Cesarsky de Turzi qui remplace le glockenspiel de la version originale, transformant Zombie Zombie en dark surf pop. Une fois de plus, c'est très agréable de retrouver les fantômes et autres monstres ramenés à la vie dans la musique de nos zombies préférés tout comme de voir des corps dessinés allongés sur le sol du Pop In portant des T-shirt de Ride et de Pere Ubu.

Avec l’aide de la morte vivante Johanna D.

Acheter sur Amazon
  1. Nothing to Say
  2. Dream Baby Dream

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews