Rhonda Harris - The Trouble With Rhonda Harris

01/05/2002, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

RHONDA HARRIS - The Trouble With Rhonda Harris
(Flower Shop Recordings / Discograph)

RHONDA HARRIS - The Trouble With Rhonda HarrisMon vrai problème avec Rhonda Harris, c'est que je vais encore devoir déployer des trésors d'imagination pour essayer de vous convaincre de vous intéresser à un énième groupe pop d'obédience classique sortant un album quasi parfait. Pas de hype à se mettre sous la dent, pas de gueule d'ange total look, pas de courant crossover tendance auquel les rattacher… pas très vendeur non ? Bien, on commence ? Derrière Rhonda Harris se cache donc principalement Nikolaj Norlund, qui compose, interprète et produit ici son deuxième disque sous ce nom. Et il se débrouille plutôt bien dans les trois activités, comme le prouve d'emblée "Young Girl and a Cowboy", charmante entrée en matière et morceau poignant évoquant un peu les Delgados de "The Great Eastern". Habilement secondé par la voix cristalline de Lise Westzynthius, Nikolaj se révèle ensuite un songwriter hors-pair, aussi à l'aise sur le terrain de Prefab Sprout que sur celui de Low ("Big Star" et surtout "Saint John") ou des Nits période "Adieu Sweet Bahnhof", et également un arrangeur à la pertinence et à l'originalité subtile. Tiens, d'ailleurs sampler l'immense Alan Lomax pour "I Heard you never Told Her" sans faire du Moby de seconde zone, c'est très bien vu. Un peu plate à la première écoute, sa reprise de l' "Avalanche" de Cohen, s'avère vite être une des meilleures versions de ce titre entendues depuis longtemps (depuis Cohen en fait)… pour rester à la rubrique "grands anciens", on peut aussi déceler quelques traces de Neil Young (l'épique "Flatlined") ou de Nick Drake dans la musique de ces danois, qui aiment bien à jouer à cache cache avec l'auditeur : on croit reconnaître là une mélodie chippée à tel groupe, ici une intro à la untel, et, pfff, finalement non, il s'agit bel et bien de Rhonda Harris, et uniquement d'eux (d'ailleurs Nick Drake n'a à ma connaissance jamais chanté en Danois). Définitivement trop éclectiques pour se laisser enfermer dans un carcan mais pas trop tapageurs, les danois ont livré un album qu'on semble redécouvrir avec davantage de plaisir à chaque nouvelle écoute. Plus que plaisant, rare.

Guillaume

Young Girl and a Cowboy
Big Star
Koempechok
I Heard You Never Told Her
Avalanche
Fell Out Of Love
Flatlined
Ingensomhelst
Holiday
In Love With No-One
St. John

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals