Seeland - Tomorrow Today

05/05/2009, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SEELAND - Tomorrow Today
(Loaf / La Baleine) [site] - acheter ce disque

SEELAND - Tomorrow TodayLes premières notes que j'avais entendues du groupe il y a quelques années laissaient espérer de la part de Seeland des textures sonores et un travail sur les ambiances parficulièrement fouillés. Quant au casting de l'équipée, il était également pour le moins prometteur, puisqu'aux côtés du récemment arrivé Neil McAule on retrouve Tim Felton (des excellents Broadcast) et Billy Bainbridge (de Plone, dont le "For Beginner Piano", sorti chez Warp en 1999, est toujours un ravissement pour les oreilles). Après deux singles sur Duophonic, voici enfin le premier album du trio. A la première écoute, c'est une musique clairement orientée vers une électro-pop efficace qui apparaît, ce qui peut sembler un peu limité comme programme. Et déjà entendu. L'auditeur exigeant est tout de même très bien servi en la matière avec de nombreux titres catchy. Aux influences habituelles du genre (Kraftwerk, Orchestral Manoeuvres in the Dark, Human League, voire New Order), Seeland ajoute avec doigté sa propre touche, elle-même fruit des expériences passées - on reconnaît parfois le son retro-futuriste, désuet et moderne à la fois, de Broadcast, la candeur enfantine des sons de Plone - ou, un peu plus singulière, quand elle croise le chemin de Rollerskate Skinny le temps des montagnes russes mélodiques de "Static Object" ou quand elle se fait vaguement psychédélique.
On y croise quelques jolies harmonies vocales (une allusion aux Beach Boys paraîtrait toutefois exagérée), qui permettent d'oublier quelques moments un peu poussifs ("Call the Incredible", pas aidé par la voix un peu plate de Fulton).
Le titre le plus original (ou le moins référencé) du lot (l'entraînant et ludique "Captured") s'avère parmi les meilleurs, au final, et l'album, peut-être un peu difficile à écouter d'un seul tenant mais idéal servi en tranches à l'apéro, s'impose comme une des plus belles réussites du genre depuis l'album de The Postal Service (2003, brrr, ça fait longtemps déjà), un bon cran en dessous tout de même.

Guillaume Sautereau

Burning Pages
Hang On Lucifer
Colour Dream
Turnaround
Captured
Library
Goodbye
Static Object
Station Sky
Call the Incredible
5 A.M.
Pretty Bird

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals