Setting Sun - Fantasurreal

01/07/2010, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SETTING SUN - Fantasurreal
(Young Love records) [site] - acheter ce disque

SETTING SUN - FantasurrealSetting Sun est le projet d'un homme, Gary Levitt, qui mène depuis de longues années son projet, bon an mal an, avec de bons échos mais un succès qui n'est pas franchement au rendez-vous. Mais après une copieuse tournée pour "Children of the Wild", Gary Levitt a remis le couvert, encore et toujours, et en six mois, "Fantasurreal" était prêt. Quelques mois après, il atterrissait dans mes mains, puis dans ma chaîne...

Première impression : c'est pas mal du tout. Il y a clairement beaucoup de choses différentes et si tout ne se vaut pas, l'ensemble se tient bien. Très lo-fi dans l'esprit et la production, il est clair que l'album n'a pas été fait avec des moyens démesurés, mais il y a suffisamment d'idées pour compenser cette économie. Il y a ainsi des cuivres, des choeurs, un vrai sens mélodique, et la voix de Gary Levitt a un certain charme. Ses inflexions tristes, son ton traînant et l'effet dans son micro la rendent ainsi attachante, un peu à part. Et si "Driving" ouvre le bal de façon dynamique, avec force gimmicks synthétiques sur une mélodie pop, la suite est plus contrastée. Pop ("Into the Wire", "Handsome Bride"), plus rock ("Make You Feel", "One Time Around") ou plus country (la fin de "Sacrifice" et son violon), Gary Levitt mène bien sa barque, ne s'égarant presque jamais, fidèle à des principes de simplicité et d'efficacité. Quand il y a une trompette, elle tombe juste, tout comme le cheap "I Love Mellotrons", petit instrumental qui surprend mais trouve bien sa place. C'est un petit peu le disque que ferait un Weezer sans le sou, peut-être moins catchy mais plus tourné vers les racines de la musique américaine (americana, country, folk). Et en un long morceau de six minutes, "Don't Grow Up" fait une synthèse de tout ça, rendant le tout à la fois triste et accrocheur. Ces deux adjectifs vont bien à la musique de Setting Sun : triste parce que peu connue, accrocheuse parce qu'éminemment mélodique. J'ajouterais donc un adjectif : (très) recommandable.

Mickaël Choisi

acheter ce disque

Driving
Make You Feel
Sacrifice
Don't Grow Up
Into the Wire
One Time Around
I Love Mellotrons
The Tree
Handsome Bride
The Sympathethic CEO


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews