Téléfax - Des Courbes de Choses Invisibles

06/08/2003, par Refau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

TELEFAX - Des Courbes de Choses Invisibles
(Dora Dorovitch / Discograph)

TELEFAX - Des Courbes de Choses InvisiblesPour tout dire, j'ai eu du mal à chroniquer ce disque. Il faut dire que j'attendais beaucoup de Téléfax. Tout d'abord par pur chauvinisme, le label Dora Dorovitch ayant élu domicile dans ma pourtant peu avant-gardiste ville d'origine, j'ai nommé la flamboyante Rodez. Et puis, tout simplement parce que le sampler dudit label m'avait, il y a 7 mois, véritablement subjugué. Eclectique et aventureuse, cette compilation laissait (et laisse toujours) entrevoir un avenir radieux pour le jeune label, et plus particulièrement pour Téléfax qui s'y fendait d'un titre ("Our Talk") en tout point passionnant. C'était donc avec une certaine impatience que j'attendais ce premier album.
Je dois avouer que la première écoute m'a laissé dubitatif. Le groupe semble en effet, avoir du mal, sur une bonne moitié du disque, à se défaire de l'héritage trop pesant des glorieux aînés Diabologum. Pas réellement dans la musique mais plutôt dans l'esprit, cette forme de contemplation aride et désespérée (avec une touche de surréalisme) d'une société prétendument décadente. Néanmoins en ce qui concerne le reste des chansons cette filiation apparaît bien trop réductrice. On distingue alors au moins 5 fabuleux titres sur lesquels Téléfax se libère et explore des contrées plus personnelles et originales. Des cuivres d'intro de l'incroyable "Our Talk" au duo mixte désenchanté de "Des Poussières" en passant par les guitares en apesanteur de "Jusqu'aux grands ports", le groupe nous transporte dans des paysages brumeux peuplés de guitares minimalistes, de samples discrets, de bruits synthétiques surprenants et de batteries économes mais efficaces. Pas si éloigné que ça des géniaux Migala, les 5 membres de Téléfax savent alors faire pleinement parler leur talent de mélodistes / expérimentateurs. Cette révélation pour un groupe assurément talentueux fait regretter le temps perdu à se chercher sur certaines chansons beaucoup trop référencées. Un premier album réussi mais plus prometteur que réellement totalement satisfaisant.
Un label et un groupe à surveiller de très près.


Refau
(Message personnel : Je tiens à adresser à toute l'équipe de Dora mon fervent soutien pour les projets à venir. J'espère sincèrement qu'un label important est en train de naître)

L'Herbe Envahit Tout
Au Large de la Sicile
Our Talk
Moudjahidin Portative
Rose
Des Courbes de Choses Invisibles
Hal Tasmeouni
Des Poussières
Les Stuctures des Villes
Jusqu'aux Grands Ports
0111101011010000

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews