Ultra Orange - Snow White

31/10/2001, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ULTRA ORANGE - Snow White
(One + One Records/ M10)

ULTRA ORANGE - Snow WhiteOn peine à trouver des gens se souvenant du premier album éponyme d'Ultra Orange. Finalement, c'est tant mieux, les maigres souvenirs que je garde moi-même d'une Little Girl un peu trop factice, s'ils avaient été moins maigres, m'auraient sans doute détourné sans retour ni remords de ce "Snow White". Passés quelques moments de franche rigolade et d' hochements de tête dubitatifs, on y revient, tranquillement et la mayonnaise prend. Pourtant, Blanche Neige, Blanche Neige, que de crimes commis en ton nom sous le couvert d'une inspiration sept fois trop naine : évacuons donc d'entrée le sujet des paroles qui auraient pu sagement se contenter d'être sans intérêt -- on ne leur demandait rien d'autre, au lieu de frôler le ridicule à quelques moments clés (en particulier "J'ai du cream sur mon jean", du sous-Gainsbourg parodique). Ce n'est finalement pas très grave, parce que du côté musique, Ultra Orange a resserré les boulons et "Snow White" est un exemple des plus convaincants de ce que peut donner le rejeton d'un accouplement sauvage entre électronique et rock'n'roll attitude après quelques cours du soir en guise de remise à niveau. Du déjà entendu (notamment chez Primal Scream ou sur le "Honey's Dead" de Jesus and the Mary Chain), mais du très bien fait, avec son lot de bonnes idées, du brûlot irrésistible de "Seven Lonely Girls" aux très bonnes ballades stoniennes qui achèvent le disque, "Morning Star" ou "Need Your Lovin'". Il y a sur ce disque un sens du détail qui plait, qui accroche proprement ravissant, comme le petit motif de guitare simplissime de d' "Adios Amigos", lit parfait à une dormeuse du val néo-grunge despentiennes, ou les nappes alambiquées de "Morning Star" (première version).
Au-delà de sa candeur bien dissimulée sous une couche d'attitude, de son flirt innocent avec l'infréquentable, "Snow White se révèle au final étonnamment addictif

Guillaume

Snow White
J'ai du cream sur mon jean
Seven Lonely Girls
Adios Amigos
Sun Refuse
La fureur du Dragon
From 6 to 9
Morning Star
Morning Star
Need Your Lovin'

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals