Vitesse - You Win Again, Gravity !

05/03/2003, par Refau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

VITESSE - You Win Again, Gravity !
(Acuarela / Poplane)

VITESSE - You Win Again, Gravity !Un an jour pour jour après son merveilleux dernier opus "What Can Not Be But Is", le duo américain Vitesse retrouve son inspirée résidence madrilène Acuarela pour un nouvel album généreux (16 chansons). Le critique débutant que j'étais à l'époque de "What Can..." avait crié au génie, se fendant pour l'occasion d'une chronique dithyrambique, voire hystérique. Je ne regrette rien. Que mes détracteurs aillent pourrir en enfer en compagnie de Pascal Nègre et Florent Pagny. Mais là n'est pas la question.

C'était donc avec un peu d'appréhension que j'attendais ce nouveau loukoum de pop synthétique. Fort heureusement, j'y ai tout de suite retrouvé mes repères, mes références, mes habitudes. Toujours cette pop onirique, ultra référencée (Magnetic Fields, New Order), véritable machine à faire danser du poppeux dépressif. Toujours cette incroyable propension à l'élégance et à l'évidence. Et, puis, cerise sur le gâteau, le duo s'y fend à nouveau et avec brio d'une reprise venue de nulle part, à savoir, pour cette fois, du pourtant peu reluisant "Tunnel Of Love" de Dire Straits.

Que dire donc, sinon que les fans (dont je fais partie) y trouveront leur compte mais qu'il ne faudra pas conseiller cette nouvelle livraison à ceux qui ne connaissent pas le groupe. Plus intègre, plus assumé que son prédécesseur, "You Win Again, Gravity !" en est pourtant un cran en dessous. Les ingrédients sont les mêmes mais l'inspiration semble s'être un petit peu essoufflée au profit d'une sorte de mécanisation de l'écriture. Certaines chansons s'enchaînent sans qu'on ne s'en rende réellement compte. En somme, "You Win Again, Gravity !" est moins excitant. Quid, par exemple, de la lueur tubesque qui faisait le piment du fantastique "A Statue On Easter Island" ? Et bien, on la retrouve par spasmes sporadiques disséminés tout le long de l'album. Un peu sur "Another Way", un peu sur "Of All The Things That You've Done Wrong", mais jamais sur un titre en entier. Et c'est peut-être ce caractère diffus et un peu inhibé qui me gène sur ce nouvel opus. Comme si Hewson Chen et Joshua Klein avaient rebroussé chemin, effrayé par leur capacité inespérée à écrire des tubes.

Dommage... Mais ce n'est que partie remise.

Refau

Instrumental
Just For A Night
Hunch
In Time
Small Gift
Another Way
Out Under Stars
Not Forever
School Of Thought
Unsolvable
Of All The Things That You've Done Wrong
It's Just Fine
What's Forgotten
Ride The Hook
Such Emotion
Tunnel Of Love

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals