Alberta Cross - Broken Side of Time

20/01/2010, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBERTA CROSS - Broken Side of Time
(Ark Recordings / PIAS) [site] - acheter ce disque

ALBERTA CROSS - Broken Side Of TimeAlberta Cross est un jeune groupe anglais, composé de cinq gaillards qui se sont sûrement demandé pourquoi ils étaient nés de ce côté-ci de l'Atlantique. D'ailleurs, ils sont basés à New York et le chanteur a passé son enfance entre la Suède et l'Angleterre. Leurs racines musicales sont clairement à chercher du côté américain, dans le folk-rock à l'américaine, et ils en explorent volontiers les versants les plus électrifiés et puissants.

Toutefois, une aspiration anglaise transpire fortement sur un titre... "Leave Us and Forgive Us" aurait eu sa place sur un album d'Oasis, plutôt d'ailleurs dans leur période de vaches maigres ("Heathen Chemistry") : non que le titre soit médiocre, mais le côté empathique et le mur du son ne font pas forcément très bon ménage, rendant la chanson un peu indigeste.

Mais avant, "Broken Side of Time" aura révélé un groupe à l'aise avec ses influences, qui n'a pas peur de jouer fort, évoquant The Band ou encore le Crazy Horse dans ses démonstrations de puissance rarement vaines. Les guitares très acérées accompagnent à merveille la voix de Petter Ericson Stakee, celui-ci n'évoluant pas franchement dans la ligue des grosses voix, mais plutôt dans celle des voix chevrotantes. Le début du disque est d'ailleurs tonitruant, avec les coulées électriques mais tristes de "Song Three Blues", et surtout "ATX", très convaincant avec ses descentes de guitare, cette rythmique saccadée avant le refrain, porté par des riffs ravageurs. Après un intermède soft rock ("Taking Control") et country-rock ("Old Man Chicago", qui rappelle un peu les Jayhawks), le groupe retrouve en même temps noirceur et inspiration. Le duo de titres suivants est en effet plus tortueux, plus appuyé dans ses intentions : en étirant ses morceaux, Alberta Cross gagne en précision, laisse à ses ambiances le temps de se déployer, en y ajoutant breaks et changements de rythme. Les guitares se font à nouveau tranchantes, au diapason d'une batterie qui lâche enfin les chevaux ("Broken Side of Time"), quand l'ambiance de soir d'orage de "Rise From the Shadows" confirme la maîtrise du groupe de ces montées en puissance progressives. Et si l'atmosphère reste à peu près la même sur "City Walls", le résultat est légèrement moins convaincant, un peu comme "The Thief & the Heartbreaker", un peu passe-partout avant que le son monte en régime, et malgré une ultime ballade très convaincante ("Ghost of City Life", aux fort jolis arrangements), on reste un peu sur sa faim quand le disque arrête de tourner.

On se dit alors qu'il faudrait qu'Alberta Cross se lâche pour de bon, que chaque titre reste intense et brûlant, et que certaines chansons méritaient un peu plus de conviction et de puissance. Il faudra attendre le prochain disque pour vérifier les bonnes résolutions de nos cinq gaillards.

Mickaël Choisi

- acheter ce disque

 

Song Three Blues
ATX
Taking Control
Old Man Chicago
Broken Side of Time
Rise From the Shadows
City Walls
The Thief & the Heartbreaker
Leave Us and Forgive Us
Ghost of City Life

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals