Algiers – The Underside Of Power

25/07/2017, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Algiers - The Underside Of Power

On ne sait pas toujours s'il convient d'apprécier un album au regard du contexte politique. On gardera toutefois l'état parfois déplorable de nos démocraties dans un coin de notre tête en s'aventurant dans le second album d'Algiers, "The Underside of Power". Dès le premier titre, “Walk Like A Panther”, Franklin James Fisher, Lee Tesche, Ryan Mahan et Matt Tong posent le ton en rendant hommage à Fred Hampton, militant politique et membre des Black Panthers assassiné en 1969. Le chant est en colère, les rythmiques sont saturées et agressives ; on découvre ce disque comme si on lisait un vieux roman dystopique dont les prédictions se sont malheureusement réalisées.

Une fois pris à la gorge, la tension ne se relâche pas. On navigue entre le chaud et le froid, les inflexions vocales de Franklin James Fisher s'aventurent du côté de la soul et une basse rebondissante n'est jamais très loin. Les guitares distordues surgissent pour nous prendre en embuscade, comme sur "Cry of the Martyrs" où Algiers tente un mariage entre Tamla Motown et The Fall. Plus loin, les percussions martiales sont de rigueur avec l'immense "Death March" qui pose un gospel sombre sur une basse "hookesque", période Joy Division. Ca frappe au plus juste, à un point où l'on se rappelle à juste titre que l'on n'avait pas entendu aussi bien dans le genre depuis le premier album de TV On The Radio. Il se passe ici quelque chose que l'on ne saurait expliquer, mais on est impressionné par cette colère qui gronde.

On finit au bord de l'épuisement sur le dernier titre, où une walking bass accompagne un piano et où la voix de Franklin James Fisher trouve temporairement une certaine forme de paix. Sur les dernières notes de "The Cycle/The Spiral: Time to Go Down Slowly", on entrevoit presque un avenir après l'ère Trump. Quand le jour viendra, on pourra se dire que la musique d'Algiers nous aura apporté beaucoup pour tenir dans ces moments-là. Une dernière chose, "The Underside of Power" a été produit par Adrian Utley, membre de Portishead, un nom que l'on a trop rarement lu ces derniers temps, et qu'on retrouve toujours associé à des projets passionnants.

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. Walk Like A Panther
  2. Cry Of The Martyrs
  3. The Underside Of Power
  4. Death March
  5. A Murmur. A Sign.
  6. Mme Rieux
  7. Cleveland
  8. Animals
  9. Plague Years
  10. Hymn For An Average Man
  11. Bury Me Standing
  12. The Cycle / The Spiral: Time To Go Down Slowly

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews