Alina Orlova - Laukinis Suo Dingo

20/05/2010, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALINA ORLOVA - Laukinis Suo Dingo
(Fargo) [site] - acheter ce disque

ALINA ORLOVA - Laukinis Suo DingoTout juste 22 ans, toute l'énergie de sa jeunesse : Alina Orlova débarque ainsi de sa Lituanie natale, où elle a grandi dans la ville où se trouve la seule centrale nucléaire du pays, modèle d'ailleurs taille XXL, à ce qui se raconte. Et il est plutôt clair à l'écoute du disque qu'elle a dû puiser un peu de l'énergie du lieu, tant ces seize titres sont interpétés avec passion et fougue.

Dans un style assez inclassable, plutôt pop mais très empreint de lyrisme et d'emphase, la jeune chanteuse a fait preuve de concision et va droit au but, puisque le titre le plus long atteint tout juste les trois minutes, quand l'album atteint à peine les 33 minutes. Mais assez avec les chiffres, et évoquons pluôt ces seize morceaux ayant suffisamment de qualités en eux pour séduire, et nous convaincre par la même occasion que l'on tient là une jeune virtuose. Capable de jongler avec trois langues (anglais, russe, lituanien), Alina Orlova a surtout une voix magnifique, capable de jouer dans tous les registres. Chaque chanson est ainsi jouée avec intensité et passion, avec parfois un accompagnement très simple, réduit au simple piano ("Menulis", "Vasaris" ou "Ramuma") et à cette voix qui monte décrocher les étoiles, sans jamais irriter pour autant. Mais la jeune balte est aussi à l'aise quand un groupe l'accompagne. Lorsqu'elle est plus ample, l'orchestration s'appuie sur quelques éléments rappelant une musique plus folklorique, avec un accordéon, un violon et quelques percussions : on a ainsi envie de s'enivrer à l'écoute de la tournoyante "Lovesong", envie de se recueillir sur "Paskutinio Mamuto Daina", quand "Zeme Sukis Greitai" montre la facette plus exubérante de la chanteuse, portée par un violon virevoltant et un piano haletant. L'éclectisme revendiqué de la jeune femme ne s'accompagne pas d'un nivellement vers le bas, mais témoigne au contraire de sa capacité à écrire des chansons (ou même de simples interludes) de toute beauté, brassant avec talent tout un tas d'émotions, témoignant d'une volonté constante de laisser libre cours à ses envies. La pop de "Transatlantic Love", le majestueux "Spi" ou l'ambitieux "Slepynes" sont autant de morceaux qui entérinent le sentiment très fort d'entendre une artiste au talent encore brut, mais déjà étincelant. "Laukinis Suo Dingo" signifie "Chien sauvage errant" : voilà qui en dit long sur les envies de liberté de cette jeune femme, qui semble pourtant savoir où elle va et comment elle y va. Tout le plaisir est de la suivre...

Mickaël Choisi

acheter ce disque

Lovesong
Vaiduokliai
Lijo
Paskutinio Mamuto Daina
Zeme Sukis Greitai
Po Tiltu
Nojus
Transatlantic Love
Utomlionnoe Solnce
Slepynes
Spi
Twinkle, Twinkle Little Star
Menulis
Nesvarbu
Vasaris
Ramuma


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals