Angus and Julia Stone - A Book Like This

27/05/2008, par David Vertessen | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ANGUS AND JULIA STONE - A Book Like This
(Capitol Music / Pias) [site] - acheter ce disque

ANGUS AND JULIA STONE - A Book Like ThisA l'heure du podcast et autres multimédias en perpétuel devenir, force est de constater que l'avenir du support CD pressé (ayant lui-même détrôné, en son temps, l'extraordinaire vinyle) est de plus en plus compromis. Le virtuel supplante sans conteste la matière, et nombre d'auditeurs amassent et compressent tous azimuts - en écoutant beaucoup sans plus souvent entendre - en dépit de la qualité, leur comportement relevant davantage de la néopathie que d'un intérêt réel pour la musique. Dans un tel contexte, c'est donc presque un privilège de pouvoir encore tenir entre ses mains "A Book Like This" ou plutôt une pochette cartonnée esthétique, agréable au touché et à la typographie admirablement fignolée. Le packaging serait-il l'argument majeur qui ferait, un tant soit peu, pencher la balance du côté de l'industrie du disque ? C'est un autre débat. Toujours est-il qu'une fois les yeux repus, encore faut-il que le contenant reflète fidèlement le contenu et, là encore, le talent des frangin(e)s rencontre pleinement les attentes, l'adéquation étant largement atteinte. De pied en cap, le "couple" brille. Outre de la voix et de la guitare, nos étoiles australiennes jouent d'une pléiade d'instruments. C'est ainsi qu'on retrouve Angus à l'harmonica, au trombone et, accessoirement, aux sifflements, tandis que la délicieuse Julia taquine le piano, la clarinette et la trompette, le tout magnifiquement servi par des percussions délicatement calibrées (Mitchell Connelly aux baguettes), une basse sobre incarnée le plus souvent par Cameron Whipp, et une poignée d'instruments additionnels (violons, violoncelles, glockenspiel...). Douillettement auréolés, Angus et Julia filent gaiement et transportent, tout en apesanteur, à travers leurs univers respectifs qui trouvent leur apogée à la croisée des deux constellations. Dans cet espace rutilant de beauté, l'osmose fraternelle est palpable. Harmonieusement, les frangin(e)s se relayent au microphone mais jamais ne s'abandonnent. Quand vient le tour de l'un d'être au devant de la scène, l'autre finit pas le rejoindre dans un hymne consanguin qui donne le frisson. Angus, c'est l'étoile filante, la machine à tubes imparables ("The Beast", "Just a Boy", "Silver Coin", "Stranger"... ), tandis que Julia, sorte de métissage CocoRosie (sans les côtés énervants) / Brisa Roché (en moins maniérée), personnifie la beauté subtile féminine qui se laisse désirer, incandescente et haut perchée (quoique "Another Day" soit aussi un joli tube en puissance). Bref, que l'on soit terre à terre ou dans la lune, en ces horizons, nul besoin d'attendre la nuit pour être en mesure de contempler des cieux constellés. Vivement conseillé donc.

David Vertessen

The Beast
Here We Go Again
Wasted
Just a Boy
Bella
Hollywood
A Book Like This
Silver Coin
Stranger
Soldier
Jewels and Gold
Another Day
Horse and Cart



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews