Carte Blanche YEAH! – Akwaba le 21 février 2015

23/02/2015, par ChloroPhil | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Enchantés par les deux premières éditions du Festival YEAH! qui se sont tenues au début de l'été 2013 et 2014, nous ne pouvions pas louper cette carte blanche offerte par l'Akwaba à "Sounds Like Yeah" (a.k.a. SLY), le label du festival. Au programme, la projection du film du festival 2014, l'annonce de la programmation de l'édition 2015, deux groupes en live et une animation DJ.

Après un reportage (très réussi) réalisé par Gabin Rivoire, la programmation du YEAH! 2105 est projetée à vitesse grand V sur l'écran au fond de la scène, sans annonce particulière pour nous prévenir... Et si je n'avais pas croisé un des organisateurs qui rentrait dans la salle en courant, je l'aurais certainement loupée. Acte manqué ou volontaire ? En tout cas, vous n'en saurez pas plus pour l'instant. Car, même si cette programmation est plus qu'alléchante, on m'a demandé de ne rien dire avant la fin du mois... Guettez les news sur notre site les 1er et 2 mars si vous voulez en savoir plus !

Côté live, les deux groupes sont les deux premières signatures du SLY : Husbands, "super-groupe" marseillais formé par Mathieu Hocine (Kid Francescoli), Mathieu Poulain (Oh! Tiger Moutain) et Simon Henner (Nasser), dont nous avons déjà parlé ICI, et qui sort un album début mars, et Narco Terror, version duo-trash-core-punk-comics du groupe Narrow Terrence.

Husbands1

Les premiers assurent un set hyper efficace pop-électro très électro, très vif et plein d'entrain. Ce qui marque le plus à les voir sur scène, c'est la complémentarité des trois compères : la fougue de Mathieu Poulain (parfois un peu too much dans Oh! Tiger Moutain), le calme posé et charmant de Mathieu Hocine (parfois un peu too much dans Kid Francescoli), et le côté hyper appliqué de Simon Henner (parfois un peu too much dans Nasser) fonctionnent ensemble à merveille ici pour arriver à un équilibre proche de la perfection d'une pop aux élans fédérateurs : tout le monde va aimer Husbands quand leur album sortira (bien plus qu'à l'écoute de leur premier EP), et tout le monde voudra revoir Husbands en live après les avoir vus une fois. Nulle doute que s'ils jouaient sur la grande scène du festival YEAH! l'été prochain, ils sauraient gagner les faveurs du public !

Husbands2

Narco Terror2

Avec Narco Terror en seconde partie très tardive (leur set commence peu avant minuit), les organisateurs ont choisi de nous faire faire le grand écart : plus question de pop ici, mais de rock lourd qui suinte la rouille d'un blues crado. Nicolas Puaux à la guitare (leggings léopard et veste en fourrure qu'il quitte assez vite pour se retrouver torse nu), Antoine Puaux à la batterie (bermuda et chevelure de viking)  martèlent, de rythmes lourds et chaud, des titres composés pour Narco Terror ou des "reprises" de Narrow Terrence bien loin des ambiance feutrées de "Violence With Benefits", leur dernier album (enregistré dans une chapelle). Nous sommes pris dans un jeu (très sérieux) à l'atmosphère délirante électrique et sauvage, un jeu où la seule loi est le rock lourd, mais un rock dans lequel les mélodies savantes ne sont jamais très loin (on ne se refait pas).

Narco Terror1

Cette soirée avait un peu des airs de tour de chauffe pour l'édition 2015 du festival YEAH!...

Vivement le mois de juin !

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews