De Rosa - Prevention

20/04/2009, par Marc Schmit | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DE ROSA - Prevention
(Chemikal Underground) [site] - acheter ce disque

DE ROSA - PreventionIl s'en faudrait peut-être de pas grand-chose pour que l'on dédaigne ce "Prevention". A-t-on en effet réellement besoin d'un nouveau groupe épique (écossais de surcroît, s'il fallait ajouter au cliché) ? Assurément non. Mais sur la longueur, les De Rosa éteignent finalement assez rapidement nos craintes. En se concentrant avant tout sur l'écriture, nous procurant ainsi un ensemble varié mais remarquablement homogène en qualité. Cette attention constante leur permet également non pas de retenir, mais de doser l'émotionnalité de leur musique. Au hasard, un morceau comme "Pest" est une bonne illustration de cette habileté à concilier souffle et subtilité, tant il pourrait finir, interprété différemment, en vulgaire hymne pour stadium transpirant le poing levé. On pourrait d'ailleurs en dire autant d'une bonne partie des titres. Ils sont souvent épargnés d'un sort funeste autant par le chant bien maîtrisé de Martin John Henry que par la recherche de sonorités acoustiques ou électroniques ("Nocturne for an Absentee"), de préférence aux grandes envolées pompières.

Mais "Under the Stairs" ou "It Helps to See You Hurt" témoignent également d'une capacité à supporter davantage de puissance, ou plus exactement de nerf, sans partir dans le décor. Inversement, "Swell" démontre aussi un délicat talent dans le registre intimiste.
Comme quoi, là où l'on s'apprêtait à soupirer assez rapidement de lassitude, on se retrouve à chercher la faille dans un édifice aussi élégant que solide. Certes davantage bien construit qu'irradiant le génie, diront les esprits chagrins. Mais aussi plus que simplement "bien foutu".
Bien sûr, le parti-pris de sobriété et de refus de miser sur les apparences peut aussi avoir pour corollaire un manque de reconnaissance des masses. Mais en perdant peut-être en "potentiel commercial", De Rosa gagne aussi un peu plus notre respect.

Marc Schmit


A Love Economy
Nocturne for an Absentee
It Helps to See You Hurt
Pest
Stillness
Under the Stairs
In Code
Swell
Flight Recorder
Tinto

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog