Dum Dum Girls - I Will Be

09/07/2010, par Julian Flacelière | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DUM DUM GIRLS - I Will Be
(Sub Pop / PIAS) [site] - acheter ce disque

DUM DUM GIRLS - I Will Be"Les MP3 ont un son épouvantable", déclarait récemment le co-fondateur de Merge Records, Mac McCaughan, mû par un inaltérable amour de l'objet physique et une mauvaise foi relativement attendrissante. Si la catastrophique réputation du format me semble exagérée et souvent due à un encodage alliant la médiocrité technique à la paresse, il faut toutefois convenir que certains disques, une fois dématérialisés, voient leurs qualités réduites d'une large part.

Illustration parfaite avec "I Will Be", disque épouvantablement brouillon lorsqu'on a le malheur de l'entendre en format digital, infâme gargouillis sonore que l'on considère alors immédiatement et injustement comme une copie industrielle faux-jeton de diverses formations aux membres mollement énervés, dédaignant tout sens de l'harmonie, jouant sans éprouver aucune pitié pour la justesse et ne sachant guère mieux chanter. Inerte et apathique, juste bruyant, l'album prend une allure beaucoup plus altière quand il est écouté au casque, avec une chaîne hifi de qualité. Le son se fait soudainement ample, assez précis et on comprend enfin pourquoi le producteur en était loué, même s'il n'y a pas une once de révolution ni d'innovation sous le sapin de ces quatre filles qui selon toute vraisemblable ne jouent plus à la poupée depuis un sacré moment. On découvre, sourire aux lèvres, des harmonies à trois voix dont on perçoit le moindre marmottement sensuel, des guitares aux lignes audibles et parfois remarquables, du moins accrocheuses,et, plus que tout, trois ballades qu'en exagérant un peu on qualifierait de fantastiques : "Rest of Your Lives", "Blank Girl" et "Baby Don't Go". Enfermées jusque-là dans le rôle peu reluisant de sous-Vaselines pour trentenaires nostalgiques et joueurs du dimanche, les Dum Dum Girls prennent après quelques écoutes attentives quelque subite hauteur. Non seulement moins puériles, meilleurs musiciennes et plus expressives chanteuses que le demi-encéphale du groupe écossais, les Américaines s'en tirent globalement plutôt bien, même si les titres plus enlevés, bourrés de fioritures et de fritures, tapent au bout d'un moment sur notre système décidément de plus en plus délicat l'âge venant. Ce groupe réputé pour ses petits moments de furies et ses titres quelque peu brouillons ne me semble pourtant jamais meilleur que lorsqu'il baisse d'un bon ton et ralentit la cadence.

Julian Flacelière

acheter ce disque

It Only Takes One Night
Bhang Bhang, I'm a Burnout
Oh Mein Me
Jail La La
Rest of Our Lives
Yours Alone
Blank Girl
I Will Be
Lines Her Eyes
Everybody's Out
Baby Don't Go


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals