Essie Jain - We Made This Ourselves

30/05/2008, par David Vertessen | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ESSIE JAIN - We Made This Ourselves
(Leaf / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

ESSIE JAIN - We Made This OurselvesEssie Jain, jolie petite Anglaise exilée à New York, incarne tout ce qu'il y a de beau dans la sobriété. Bien à l'abri du tumulte citadin, emmitouflée dans sa petite bulle, elle (et nous aussi du coup) ne craint ni vent ni marée et, ne se souciant guère de la direction des courants, pratique un folk intemporel d'une pureté cristalline qui se boit sans effort et dont on n'est jamais noyé. A l'instar de ce fameux orchestre qui continua à jouer alors que le navire sombrait, Essie est imperturbable et ondoie à travers la violence du monde extérieur sans se laisser submerger par l'intempérance environnante. Elle aurait beau se faire chahuter par une houle démontée, l'ange à la chevelure d'or demeurerait inaltérable, comme suspendue dans une dimension où elle serait seule maîtresse du temps. A travers le prisme de sa candeur (elle a la trentaine pourtant), la belle rayonne de netteté tandis que le bouillonnement urbain qui fourmille autour d'elle en vitesse accélérée, finit par muer en un flou artistique qui la met d'autant plus en avant. Essie Jain ne s'encombre pas du superfétatoire : un piano, une guitare et surtout cette voix séraphique et transcendante qui, doublée par ses propres chœurs, vous emmène loin, très loin, tout près du merveilleux. Parfois, des cuivres la rejoignent ("Haze"), d'autres fois ("Sailor", "Give",), une pluie de cordes frottées surgit comme pour renforcer le sentiment de mélancolie qui campe le décor tout au long du disque. Les percussions, tout en retenue, n'interviennent qu'à de timides moments ("Talking", "Disgrace", "Understand"), soucieuses de ne pas érafler l'instant de grâce. Comme le titre de l'album l'indique, Essie Jain a fait les choses elle-même, dans le plus simple appareil, sans chercher à surenchérir avec des arrangements qui n'auraient sans doute pas trouvé leur place dans cet espace impénétrable. Elle a bien fait. "No Mistake" donc et espérons que "We Made This Ourselves" lui ouvrira les portes de la "Glory".

David Vertessen

Glory
Haze
Sailor
Talking
Indefinable
Disgrace
Give
Understand
Loaded
No Mistake

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews