Essie Jain - The Inbetween

album de la semaine du 04/02/2009, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ESSIE JAIN - The Inbetween
(Leaf / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

ESSIE JAIN - The InbetweenLa jeune Anglaise avait remporté les suffrages avec son premier disque, "We Made This Ourselves", où le public avait découvert sa superbe voix, qui trouvait un parfait écrin dans les arrangements très fins de l'album. Très intime, le disque trouve maintenant un nouveau prolongement avec "The Inbetween", assez varié dans sa forme, mais toujours très convaincant.

Si "Eavesdrop" renoue avec les aspirations de Nick Drake au féminin de la songwriteuse, "Here We Go" tranche rapidement, en évoquant assez nettement Fiona Apple, par son rythme entraînant, ses inflexions vocales et la présence des cuivres qui donne un aspect charmant au titre. Cette filiation avec la chanteuse américaine se retrouve d'ailleurs également sur "Do It", ou alors dans le subtil mélange d'une diction très théâtrale et le piano de cabaret de "The Rights", donnant ainsi un caractère très rythmé au morceau. Pour autant, l'essence du disque est plutôt mélancolique, sentiment renforcé tantôt par une voix masculine (celle de Patrick Glynn sur "I Ask You"), tantôt par la présence d'une guitare aux accents hispaniques sur "Not Yours". Il y a aussi de légères touches jazz, qui percent doucement sur "Stop", avec une trompette caressante, qui vient se glisser naturellement à côté du piano, pierre angulaire des mélodies de l'Anglaise. Essie Jain ne sait de toute façon progresser que par esquisses, en insérant ici quelques cordes, là une guitare, s'efforçant de créer un univers ouaté et délicat, mais pas dénué de caractère. Elle y parvient également parce que sa voix reste toujours affirmée, qu'elle soit lyrique ("Weight Off Me") ou sensuelle ("You"), et la force émotionnelle de celle-ci arrive à emplir tout l'espace sur "Goodbye" ou encore "I Remember It Just Like This", dépouillés presqu'à l'extrême. En tout cas, "The Inbetween" est un disque très fluide, mais jamais ennuyeux, parce que toutes ses nuances se dévoilent au fur et à mesure, prennent doucement par surprise l'auditeur et lui donnent envie de rester encore un peu dans ce petit espace délicat, où une jeune femme blonde chante divinement bien : plutôt agréable comme programme, non ?

Mickaël Choisi

A lire également, sur Essie Jain :
la chronique de "We Made This Ourselves" (2008)

Eavesdrop
Here We Go
I Ask You
Please
The Rights
Stop
Do it
Weight Off Me
You
Goodbye
Not Yours
I Remember It Just Like This


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews