Faris Nourallah - Gone

10/07/2007, par Marc Schmit | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

FARIS NOURALLAH - Gone
(Blog Up Music / Kitchen / PIAS) [site] - acheter ce disque

FARIS NOURALLAH - GoneIl arrive parfois que l'on croise des disques comme ça. Comme une fille à qui l'on ne trouverait que des qualités. Mais allez savoir pourquoi, est-ce une question de contexte, est-ce l'état d'esprit du moment ? Alors qu'on aimerait l'adorer et qu'elle a tout pour ça, sans qu'on sache expliquer précisément pourquoi, on parvient juste à l'aimer bien. Dieu sait si l'on peut hésiter, se dire que, quand même, on devrait faire "quelque chose", se secouer un peu, ne pas se résoudre à ce qu'elle reste juste une bonne copine. Ça en deviendrait même un peu gênant, d'avoir l'impression de faire ainsi la fine bouche.
De qualités, "Gone" n'en manque pas. Ne serait-ce que par une haute teneur en compositions impeccables, presque toutes à vrai dire. Ce n'est pas un "Ay Carlo" un peu inutile qui va masquer la sensibilité mélancolique de "Who Started the Fire" et "Forgiveness", ou l'évidence pop d'un "Northbound Train". La gamme balayée est d'ailleurs assez large, entre un poil de sophistication ("Elephantine") et de séduction plus directement rock ("Call It off", "Things We Really See").
Alors quoi ? Est-ce que c'est trop lisse, trop parfait ? Que Nenni. On peut difficilement faire plus artisanal que Faris, qui, en plus, fait montre d'une attitude irréprochable, aussi anti-commerciale que possible : prolixité sans calcul, économie de moyens, don de ses royalties à une bonne œuvre (KnK, en faveur de l'enfance défavorisée en Asie). Comment ne pas se réjouir alors de l'avoir dans le paysage, et lui souhaiter toute la réussite du monde, à défaut d'avoir envie de l'étreindre passionnément.
Et si l'on doit faire face à de l'incompréhension ou de la déception, il ne restera alors qu'à se raccrocher à quelques maigres clichés de circonstance, du style "ça vient sûrement de moi", ou "il ne manquera pas d'en rendre d'autres heureux".

Marc

Ay Carlo
Galla
Northbound Train
Elephantine
Gone
Anticipation Anxiety
The Rope
Call It off
Things We Really See
Who Started the Fire
Everything Is Relative
Forgiveness
Las cruses



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews