Figurines - Skeleton

26/06/2006, par Nicolaz | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

FIGURINES - Skeleton
(Morningside Records) [site] - acheter ce disque

FIGURINES - SkeletonSi la géo-musicologie était enseignée et que j'en donnais un cours, un chapitre commencerait ainsi : "Le renouveau du rock européen viendra peut-être des hauts-lieux historiques de cette scène, mais plus probablement des pays émergeants du genre, qui, une fois leur culture musicale faite (et les nouvelles technologies de l'informations aidant) seront les plus à même d'inventer quelque chose de fort et de neuf". Je noterais ensuite que si tous les Chinois et tous les Indiens s'y mettaient, on assisterait à une explosion du rock sans précédent. Puis je polémiquerais sur le fait que les bonnes choses qui nous viennent d'outre-Manche, comme de chez nous, ne peuvent être que le fruit de fortes individualités, et qu'il ne faut pas attendre grand-chose de groupes stéréotypés d'héritiers dégénérés du rock -à la composition et à l'interprétation insipides- comme on en voit tant aujourd'hui.
De la déferlante nordique, Figurines est peut-être la démonstration la plus convaincante à ce jour de mon avant-propos. Skeleton est le deuxième album de ce groupe danois, paru chez eux l'an dernier, dont cette réédition est destinée au public américain. Il y distille un rock très mélodique et sophistiqué sous influence américaine, et passe visiblement moins de temps que ses confrères à soigner son look, à se demander s'il sera le prochain Libertines et décrochera le jackpot plutôt qu'à écrire des morceaux. La pochette de l'album identifie clairement ce positionnement et leur démarche : elle représente une créature sans visage, sans déguisement, dont l'esprit serait l'hôte des 5 membres du groupe et dont l'attention serait fixée sur un même but.
Les trois premiers morceaux de l'album sont anecdotiques, on entre dans le vif du sujet avec le très pop "Silver Ponds", #1 dans les charts danois, puis "Ambush", chanson diaboliquement accrocheuse bien qu'à mon souvenir je n'ai jamais entendu quoi que ce soit d'approchant, et "Rivalry", magnifique perle pop aux mélodies vocales rares. L'alternance entre morceaux à dominante pop et rock continue sur un "I Remember" à la Weezer et les trois solides morceaux qui suivent. Pour en venir à "Fiery Affair" et "Wrong Way All the Way", deux morceaux excellents et étranges à la fois, comme l'était "Ambush". Les Figurines y dévoilent leur manifeste, qui pourrait se résumer ainsi : "nous réunifierons pop, punk, grunge, hard-rock et stoner en un mélange accessible sans sombrer dans la facilité". De fait, ils y parviennent. La fin de l'album est intelligemment conçuue de manière à nous abandonner doucement à nos pensées, en l'occurrence des rêves de renouveau du rock. Bravo !

Nicolaz Guidon

Race You
The Wonder
All Night
Silver Ponds
Ambush
Rivalry
Remember
Other Plans
Ghost Towns
Continuous Songs
Fiery Affair
Wrong Way All The Way
Back In The Day
Release Me On The Floor

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews