Future Soundtrack for America

27/09/2005, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - Future Soundtrack For America
(Barsuk / Discograph) - acheter ce disque

V/A - Future Soundtrack For AmericaRappelez-vous, c'était à l'automne 2004. George W. Bush rempilait à la tête de la première puissance mondiale, exaltant le patriotisme exacerbé de millions de citoyens américains, douchant ceux qui croyaient sincèrement à une alternance politique dans leur pays. Même si les acteurs de l'opposition ont encore la gueule de bois, le mouvement contestataire porté par les milieux associatifs, intellectuels et artistiques reste vivace. En témoigne cette compilation initiée par John Flansburgh de They Might Be Giants et Dave Egger, fondateur des éditions McSweeney, dont les bénéfices seront intégralement reversés aux associations à but non lucratif luttant contre la politique néo-conservatrice (Move On en tête).
Mais oublions deux minutes le côté "démocratie en action", pour nous concentrer sur le disque et ce qu'il renferme. Vingt-deux titres, soit le gotha du rock indé américain encadré par les vétérans David Byrne, REM, Tom Waits ou Elliott Smith. On aurait pu craindre un tracklisting dégoulinant de bons sentiments et d'hymnes fédérateurs (seul David Byrne se fourvoie un peu), il n'en est rien, même si certaines chansons restent ouvertement engagées comme le titre de Ben Kweller (sur la liberté des religions) ou celui de REM qui s'interroge sur le moyen de combattre la peur instaurée par le gouvernement de Bush. Toujours impérial dans son numéro de rebelle au grand coeur, le trio d'Athens côtoie une couvée d'artistes se réclamant du père Daniel Johnston, à savoir Clem Snide, Bright Eyes, Death Cab For Cutie et The Flaming Lips. Ce détail n'échappera pas aux généalogistes de tout poil et devrait suffire à leur apporter des garanties sur la bonne tenue de ce disque. Sinon, à part quelques agités du bocal (Yeah Yeah Yeahs, Sleater-Kinney), l'ambiance est plutôt à la veillée d'armes, calme mais déterminée, à l'image de cette marche drolatique des They Might Be Giants ou du titre habité des Bright Eyes, "Going For The God".
Une main sur le cœur, on écoutera la reprise réussie des Zombies par OK Go, en ouverture de bal, et le titre "I Miss You" de Blink-182, dans un registre acoustique auquel nous n'étions pas habitués. Il y a aussi du rock carré, plus conventionnel mais toujours efficace (Mike Doughty, Old 97's), un rappeur R'n'Biste égaré (Will.i.am des Black Eyed Peas), bref, de quoi faire la fine "'Bush" pour ceux qui le voudraient vraiment. Parions toutefois que la voix de l'Amérique démocrate trouvera un écho favorable dans notre "vieux pays", au nom d'un principe universel : in rock we trust !


OK Go - This Will Be Our Year
David Byrne - Ain't Got So far To Go
Jimmy Eat World - Game of The Pricks
Death Cab For Cutie - This Temporary Life
Blink-182 - I Miss You
Mike Doughty - Move On
Ben Kweller - Jerry Falwell Destroyed Earth
Sleater-Kinney - Off With Your Head
REM - Final Straw
Bright Eyes - Going For The God
The Long Winters - The Commander Thinks
Will.i.am of The Black Eyed Peas - Money
They Might Be Giants - Tippecanoe And Tyler Too
Clem Snide - The Ballad of David Icke
Yeah Yeah Yeahs - Date With The Night
Fountains Of Wayne - Everything's Ruined
Nada Surf - Your Legs Grow
The Flaming Lips - Yoshimi Battles The Pink Robots
Old 97's - Northern Line
Laura Cantrell - Sam Stone
Tom Waits - Day After Tomorrow
Elliott Smith - A Distorded Reality Is Now A Necessity To Be Free

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals