Gomez - Abandoned shopping trolley hotline

31/10/2000, par Jean-Christophe Mauger | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

GOMEZ - Abandoned shopping trolley hotline
(Hut / Virgin)

GOMEZ - Abandoned shopping trolley hotlineOn a rarement aussi bien justifié la sortie d'un disque que Ian Ball, l'un des chanteurs de Gomez, lorsqu'il a déclaré au magazine britannique "Mojo" qu'il ne voulait pas être soumis à la tentation, pour les prochains albums de réutiliser ces chansons en lieu et place du futur nouveau matériel que le groupe se promettait d'écrire. Malgré tout, les raisons de s'inquiéter sur la productivité du groupe étaient faibles : "Liquid skin" est sorti à peine un an après "Bring it on" et n'a même pas souffert du traditionnel syndrome du deuxième album, les anglais ayant densifié à la fois leur écriture et leurs arrangements. Si en plus ils préparent du neuf...
En attendant, "Abandoned shopping trolley hotline" est un album de B-sides (comme si les faces B existaient encore), raretés, inédits, reprises (en fait une seule : une version rougissante du "Getting better" de leurs illustres parrains de la Mersey) qui fournit à l'auditeur sa dose habituelle de pop sous influence sixties, matinée de guitares sablonneuses et ornementée de la belle voix de fonds de cuve de Ben Ottewell. Les fans (dont je fais partie ; ne vous attendez pas à de l'objectivité) peuvent donc y aller les yeux fermés. Cela dit, les autres aussi- ils trouveront dans ce disque les deux ingrédients qui font de la ratatouille Gomez (c'est curieux comme ce groupe appelle la métaphore culinaire) un mets de choix : d'abord un imparable sens du groove, pas vraiment britannique, ni tellement funk non plus (on n'est pas dans Chic tout de même) mais qu'on pourrait rapprocher de celui que produisait la paire rythmique de Cream Ginger Baker- Jack Bruce et qui change en tout cas agréablement de la traditionnelle alternance classique du rock tension-relâchement ; ensuite la capacité, qu'ils partagent avec Beck, de fondre plusieurs morceaux en un seul tout en conservant à celui-ci sa cohérence et sa densité- voir à ce sujet les impeccables "Flavors" et "Buena vista". Certes un album de fonds de tiroirs mais on aimerait que tous les sommets d'étagères des groupes britanniques soient à la hauteur des fonds de tiroirs des cinq de Liverpool.

Jean-Christophe

Shitbag 9
Bring Your Lovin' Back Here
Emergency Surgery
Hit On The Head
Flavors
78 Stone Shuffle
We Haven't Turned Around (X-Ray)
Buena Vista
Shitbag
Steve McCroski
Wharf Me
High On Liquid Skin
Rosemary
The Cowboy Song
Getting Better

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals