Hyperclean - Hyperclean

05/06/2005, par Frédéric Antona | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

HYPERCLEAN - Hyperclean
(Microbe / Discograph) - acheter ce disque

HYPERCLEAN - HypercleanL'important lorsque l'on a en tête de rentrer dans le monde merveilleux de la musique pop, c'est d'avoir une vision dans la tête, un prisme qui permette de rendre originale la musique que l'on va faire, puisqu'elle repose sur des bases qui datent d'un peu plus de 40 ans. Il faut une vision, oui. Et le groupe Hyperclean en a une, réelle. Frédéric Jean, multi-instrumentiste à l'origine du concept, multiplie les projets parallèles, tout comme les autres membres du groupe. Néanmoins, Hyperclean a de la cohérence, et cela s'entend. Le premier album débarque sur ma platine et... ça le fait, comme dirait l'autre.

Hyperclean distille une pop référencée (sixties millésimée, entre autre), en y collant des textes naïfs ou déjantés, surréalistes à souhait. Le contraste entre la légèreté de certaines mélodies (comme sur le premier titre, "Hyperclean") et le côté sexy des textes a un côté gainsbourien absolument délicieux. "Pistolet" est construit comme un "London Calling" popisant (avec cavalcades pianistiques et tout le toutim) à textes crypto-réactionnaires assez rigolos. "Prison", qui fait très Gainsbourg, tout en la-la-la et orgue farfisa. Le groupe lâche toutes ses obsessions sur la bande (la pop ligne claire, la soul, la dimension théâtrale dans le rock, le surréalisme et l'humour) dans ce joyeux premier album. Le morceau "Je danserai avec toi" est représentatif de ce mélange : Débutant comme "7ème rue" de Zézé Mago, ils partent ensuite sur une rythmique ternaire pleine de soul, pour finir en rock gorgé d'écho dans les voix. C'est un disque du matin, du réveil, dont la dimension poétique se révèle après plusieurs écoutes. Il m'évoque, au niveau de la démarche, et bien que trente ans les séparent, les premiers disques d'Au Bonheur des Dames ("Twist", notamment, ce chef d'œuvre des seventies), dans lesquels ce groupe d'esthètes balançait des textes hilarants sur des mélodies immortelles. Humour qui masque une certaine nostalgie pour ce qu'il est coutume d'appeler l'âge d'or de la musique pop. Il y a dans cet album très réussi, un goût de paradis perdu.

Frédéric Antona

Hyperclean
Pistolet
Halo
Prison
Je danserai avec toi
Fermer ta Gueule
O ma Chérie
Les Cigarettes
La fin de l'Hiver
Sortez Dehors
Je Pars
Les Cygnes
Lapin

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews