John Davis & the Cicadas – El Pulpo

16/04/2019, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

John Davis - El Pulpo

C’est à l’occasion d’un concert au Larry’s Corner de Stockholm, librairie, café, disquaire, véritable bazar de contre cultures qu’on se réintéresse à la production de John Davis. D’où ce CD, "El Pulpo", sorti en 2017, chez les Français d’Arbouse Recordings et en cassette, toujours chez Schrimper. Que ces deux labels soient toujours en activité est vraiment réjouissant. On ne peut pas vraiment dire que John Davis soit en tournée de promotion : il s’agit ici d’activisme musical et surtout politique. "El Pulpo" est, en une heure et quinze minutes, la synthèse pop de multiples lectures (toutes référencées en annexe du livret) sur les différents types d’impérialisme, les magouilles géopolitiques de l’agro-alimentaire de masse, les conséquences sur les sociétés et l’environnement. En passant par l’essentiel et ce qui touche chacun tous jours, les aliments et leur achat, John Davis dévide la pelote et remonte le fil et ce n’est, évidemment, pas beau à voir. On ne pourra pas dire, cette fois encore, qu’on ne savait pas. Pour autant, on est loin d’une conférence d’ATTAC ou de la lecture digestive du Monde Diplo :  John est le pendant musical de Michael Moore, en version lo-fi bricolée avec les copains, The Cicadas (cigales en espagnol), notamment Peter Hughes des Mountain Goats à la basse. La voix trainante, un peu criarde est toujours aussi caractéristique, comme les guitares folk ou électriques trashy mais on trouve aussi pas mal de claviers et de boucles électroniques donnant un côté psyché à l’ensemble ("Hfcs", "Who Milks the cow", "Soja É O Rei").

Tout aussi étonnant : "Vanilla Shake", aux couleurs gaies jazzy New Orleans mais avec un fond électro, un poil dark hip hop au goût un peu amer, collant aux évocations du titre.

En se penchant sur les textes, on constate que John a gardé tout son sens poétique mais passé dans son filtre d’éducateur (il est enseignant dans une école muticulturelle). El Pulpo est donc d’un nouveau genre : le psyché didactisme.

Au passage, nous remercions les 17 contributeurs au projet sur Kickstarter (dont un certain… Lou Barlow, ex camarade implosif) et nous vous invitons à investir dans cet anti-évangile, puis à le faire parvenir à votre section locale d’ATTAC et/ou à l’envoyer à Geneviève Legay pour sa convalescence.

Avec l’aide de Johanna, microcultivatrice.

Acheter sur Amazon
  1. Sugar Daddy Candy Corn
  2. We'll Teach Them How to Privatize
  3. HFCS
  4. King Piggly Wiggly
  5. Vanilla Shake
  6. Coca-Cola
  7. Stock Up All the Prisons
  8. Who Milks the Cow?
  9. Contamination In the Grass
  10. El Pulpo
  11. Soja é o Rei
  12. Bubbles
  13. White Explosions

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals