Lyrics Born - Everywhere at Once

21/07/2008, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LYRICS BORN - Everywhere At Once
(Epitaph / PIAS) [site] - acheter ce disque

LYRICS BORN - Everywhere At Once Avec le temps, la musique de Quannum est devenue moins intrigante que par le passé. Aux innovations et à la fougue du début, a succédé un adult rap bon enfant, un hip hop pour les vieux imprégné de funk et de rock rétro, fort certes d'un grand savoir-faire, d'une ouverture d'esprit rare, d'humour, d'intelligence, mais infiniment plus neutre et plus fade qu'un The Album de Latyrx ou qu'un Nia de Blackalicious. Et il s'en faut de peu pour que les sorties du collectif ne soient plus suivies avec la même assiduité qu'il y a huit ou dix ans. Mais n'allons pas refaire un procès qui a déjà eu lieu sur ces pages, il y a quelques années, à propos de "Later That Day". Non, voyons le bon côté des choses. Puisqu'une fois expurgé d'une bonne moitié de ses titres, cet album de funk rap tout plein de vrais instruments vaut encore bien le premier Gnarls Barkley venu.

Parmi quelques titres d'un funk molasson tout juste bon pour l'aerobic ("Hott 2 Deff", "Cakewalk", "I'm a Phreak") et une poignée de skits humoristiques (ce "Shoe Hoe Anonymous" où le rappeur se met en scène dans un groupe de parole), après un exercice r'n'bisant convenu où Lyrics Born et Joyo Velarde, couple à la ville, discutent des différences irréductibles entre hommes et femmes ("Differences"), surgissent quelques plages nettement plus réjouissantes : cet "I Like It, I Love It" entraînant pour de bon, dans la droite lignée d'un "Lady Don't Tek no", ce "The World is Calling" qui sait user avec succès de choeurs féminins, ce "Do U Buy It" aux faux airs de B52's, cet "I Can't Decide" où le rap de Lyrics Born n'a jamais autant ressemblé à celui de Cee-Lo et ce remix tout en guitares de "Let Me In, Let Me Out". Tout un tas de titres groupés au coeur de l'album et qui donnent corps aux envies de fête de Lyrics Born.

Alors maintenant vous savez quoi faire. Acheter l'album, l'expurger des titres en trop en le copiant sur votre lecteur MP3, et jouir de ce qui reste, toutes choses égales par ailleurs, comme du rap amplement supérieur au tout-venant.

Sylvain Bertot
Intro Tag
Don't Change
Hott 2 Deff
Differences
Cakewalk
Shoe Hoes Anonymous (Skit)
I'm a Phreak
I Like It, I Love It
World Is Calling
Top Shelf (Anything U Want)
Is It the Skin I'm In?
Homeland Security (Skit)
Do U Buy It?
Rules Were Meant to Be Broken
Whispers
I Can't Decide (Everywhere at Once)
Re-Intro
Let Me In, Let Me Out [Remix]


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals