Magnetix - Positively Negative

16/03/2009, par Cyril Lacaud | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MAGNETIX - Positively Negative
(Born Bad Records) [site] - acheter ce disque

MAGNETIX - Positively NegativeAvec un duo (par ailleurs couple à la ville) dont les membres ont choisi comme pseudos Looch Vibrato (pour monsieur, à la guitare et au chant) et Miss Sonora (pour madame qui officie à la batterie), on a plutôt tendance à s'attendre à écouter du bon vieux rock garage que de subtils arpèges folk à savourer entres amis autours d'un feu de camp ! Et franchement avec les Bordelais de Magnetix, il n'y a pas tromperie sur la marchandise, loin de là.

Disons le tout de suite, cet album est méchant, mal élevé, un truc vraiment furieux que ne fait pas dans la demi-mesure, ce qui est la moindre des choses quand on sort ses disques chez les puristes de Born Bad, LE label rock en France.

Avec son chant possédé pas avare en hurlements lubriques et autres aboiements, sa guitare sale dégueulant de fuzz et sa batterie super basique, le duo est en passe de devenir la véritable furie d'un style qui n'est pourtant pas connu pour donner dans la ballade pépère !
Pour arriver à ses fins, Magnetix ne ménage pas ses efforts. C'est simple, dans le genre on n'avait pas entendu un album aussi efficace et résolument rock depuis les grandes heures de Crypt Records, à la fin des années quatre-vingts avec les groupes phares du label comme The Gories (qui avaient d'ailleurs une batteuse tout aussi délicate que Miss Sonora) ou les poétiques Oblivians (ah, impossible d'oublier leur tube "She's A Hole"...).

Oh certes, avec ce deuxième album le duo n'invente rien : il est résolument inscrit dans la tradition du rock garage avec ses vilaines manières salaces au mauvais goût assumé ("Living In A Box" ou "Stranger In A Dark", deux hits parfaits) et sa crétinerie revendiquée ("Stop To Think"), mais lui insuffle par moments une grosse dose de sauvagerie primaire ("Third Eye", "Real Man") du genre de celle qui vous saute à la gorge quand on a l'inconscience de poser sur la platine, un dimanche matin histoire de se réveiller, le "God Says Fuck You" des Electric Eels !

Bien que Mister Vibrato et sa Miss Sonora tempèrent leurs assauts sur quelques titres comme le sautillant "Hand's Lines" ou "Mort Clinique", il faut tout de même faire attention, en ces temps de frustration et d'agitation, car ce disque risque de réveiller les penchants les plus bestiaux enfouis en chacun de nous et ce n'est pas l'inattendu final krautrock qui va nous calmer !

"Positively Negative" est peut être un des albums les plus radicaux de chez Born Bad (la palme étant toujours entre les mains de ces demeurés des Blousons Noirs !), en tout cas le plus jouissif depuis celui de Cheveu, c'est dire si c'est bon !
En plus son écoute est aussi un moyen efficace pour se consoler de la disparition de Lux Interior, des fois que le (re)visionnage de l'intégrale de Russ Meyer n'y soit pas parvenu...

Cyril Lacaud

Living In A Box
Stranger In A Dark
Stop To Think
Mort Clinique
Positively Negative
Head Off
Third Eye
Real Man
HTA-TNT
Hand's Lines
Trop Tard
Nonsense


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals