Maison Neuve & Lispector - Young, Wild & Lonely

album de la semaine du 27/09/2006, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MAISON NEUVE & LISPECTOR - Young, Wild & Lonely
(Sauvage Records) [site]

MAISON NEUVE & LISPECTOR - S/tC'est donc ainsi que le trop discret Guillaume Faure (aka Maison Neuve), révélé sur CQFD mais aussi sur POPvolume#4 ("Your Go-Between"), est sorti de sa réserve pour exposer ses trouvailles mélodiques : en partageant un disque avec la plus chevronnée Julie Margat (aka Lispector), dans une alternance rigoureuse, un coup pop un coup électro, chacun creusant à sa façon son sillon, un brin nostalgique, un peu minimaliste, pour proposer une sorte de comparaison en balancier permanent. Curieux, mais intrigant tant en raison des différences de style évidentes qu'en raison de l'esprit commun du projet. Au rayon des différences on trouvera, du côté de Monsieur, une pop ligne claire naviguant entre les Go-Betweens, Sarah Records et Belle & Sebastian, une voix chaleureuse (dans un registre qui va du juvénile à une gravité soyeuse), une simplicité de bonne aloi dans le jeu des guitares (ou ponctuellement du piano, comme sur "Famous on the Campus"), et, du côté de Mademoiselle, une électro aux saveurs acidulées synthétisant Blondie et Jacno, une voix filtrée et mutine, de jolis glissements mélodiques. Au rayon des perspectives communes, un même équilibre entre la nostalgie de musiciens qui parlent l'idiome des groupes qu'ils ont aimés et la fraîcheur d'une voix qui se cherche et perce parfois. À l'évidence, voilà des gens soucieux plutôt de jouer comme ils le veulent que de penser le futur de la musique, ce dont personne ne saurait vraiment leur faire grief. Car les intentions sonnent juste, les mélodies de Maison Neuve font mouche ("Is It Lovely to Be Lonely", "Two Old Dictators", "Tender Hearts"), les parfums de Lispector sont délicats et enivrants ("Young and Wild", "The Search"). En toute partialité et connivence, on songera désormais plus sérieusement à l'avenir discographique de Maison Neuve, parce que Mademoiselle vole déjà de ses propres ailes et que Monsieur garde par devers lui quelques trésors ("Between Munich and Marseille", "Sweet Soul",ou "Since Nothing Is Important", par exemple). Cachottier, va.

David Larre

Is It Lovely to Be Lonely (Maison Neuve)
Young and Wild (Lispector)
In the Branches Live No Sorrows (Maison Neuve)
12 : 10 (Speak Yr Heart out) (Lispector)
Giving up Is A Daily Flight (Maison Neuve)
Made out of Gold (Lispector)
Gang of Rodez (Maison Neuve)
Summer's Back (Lispector)
Two Old Dictators (Maison Neuve)
Rap Conversation (Lispector)
Famous on the Campus (Maison Neuve)
The Old Rules Are Dead (Lispector)
Tender Hearts (Maison Neuve)
The Search (Lispector)
Black Snow Red Sea (Maison Neuve)
Dazzled With the Sun (Lispector)
Joyful Mädchen (Maison Neuve)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews