Math and Physics Club - I Shouldn't Look As Good As I Do

album de la semaine du 21/07/2010, par Christophe Patris | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MATH AND PHYSICS CLUB - I Shouldn't Look As Good As I Do
(Matinée Recordings) [site] - acheter ce disque

MATH AND PHYSICS CLUB - I Shouldn't Look As Good As I DoDe tous les groupes signés actuellement sur le label Matinée, Math & Physics Club est sans doute le plus attachant. Car contrairement à la plupart des nouveaux popeux, les trois membres du groupe, véritables "guys next door", n'ont jamais cherché à obtenir le succès à tout prix. Loin des poses et des modes, ils poursuivent depuis 2005 leur quête de la parfaite chansonnette, tout en sachant que des groupes comme le leur, l'Amérique en regorge à l'envi.

L'intérêt de "I Shouldn't Look as Good as I Do", second album du Club des binoclards, vient alors de la remarquable évolution du groupe depuis leur premier EP en 2005, acquérant aujourd'hui une maitrise et un talent d'orfèvre, sans pour autant jamais rien perdre de son minimalisme et de son humilité. Il faut être sacrément doué pour écrire une chanson comme "Everybody Loves a Showtune" sans tomber dans la meringue, sans être tenté d'en rajouter des tonnes. Il faut l'être tout autant pour encore aujourd'hui savoir faire danser avec des cliquetis de guitare pourtant usés jusqu'à la corde ("Trying to Say I Love You", et surtout le formidable single "Jimmy Had A Polaroïd"). Chaque mélodie coule ici de source, chaque accord devient une évidence, faisant de ces dix chansons des petits tubes immédiatement familiers. Les références accumulées sur les précédents EPs s'effacent enfin d'elles-mêmes, tels ces tics piqués à Morrissey, et Charles Bert parvient du coup à rendre enfin au leader des Smiths l'hommage dont on le sentait capable depuis le début : "The internationale" sonne à la fois comme une reprise du "Paint A Vulgar Picture" de 1987 mais surtout comme un classique, avec sa basse hypnotisante et son refrain tout en "a" et en "o". "Will You Still Love Me?" mériterait sans doute à lui seul de voir le trio en concert (on peut toujours rêver), tant la chanson semble construite pour la scène. "We're So DIY!", ironise le groupe en clôture du disque, conscient que les limites de son dilettantisme constituent paradoxalement son plus grand charme. Mais "Do It Yourself" ou pas, peu importe : Math and Physics Club signe avec "I Shouldn't Look As Good As I Do" le disque Matinée le plus indispensable de l'année.

Christophe Patris

acheter ce disque


Jimmy Had A Polaroid
We Make A Pair
Trying To Say I Love You
Everybody Loves A Showtune
Love or Loneliness
Will You Still Love Me?
I'll Tell You Anything
The Internationale
I've Been That Boy
We're So DIY!


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews