Munk - Aperitivo

10/11/2004, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MUNK - Aperitivo
(Gomma / Discograph)

MUNK - AperitivoDiable, les dancefloors vont encore vibrer au son touffu du premier véritable album du duo italo-allemand Munk. Sur ce disque éclectique et dansant, le pouvoir est à la basse, ronflante de préférence, aux guitares tranchantes et aux beats uppercut dans un joyeux mélange des genres house, techno, no wave, punk et disco. S'il vous vient ensuite des envies de jeter les chaises par la fenêtre et de marteler le sol jusqu'au bout de la nuit sans penser aux voisins du dessous, il ne faudra pas s'étonner car les patrons du label teuton Gomma, qui avaient déjà signés des productions electro remarquées sous le pseudo Leroy Hangofer, frappent un grand coup avec leur nouvelle bombe festive et un poil rebelle.
De cet opus, on retiendra les débuts en fanfare de "In the Creamfields", intro folk virant au disco, l'hymne punk ravagé "Kick out the chairs" ou encore du tube "Disco clown" lorgnant vers un Daft Punk grand cru. Les festivités continuent avec le très latino "Portofino Mosh" et "I feel so no", complainte hypnotique de clubber blasé répondant à l'ironie mordante du titre "Ce kul". Sur "Main Schatzi", l'ambiance est au hip hop, servie par le flow express de Princess Superstar.
Les plages instrumentales, tout aussi excitantes, laissent apparaître quelques perles remuantes comme "Morena Rubinowitch", "Androgyn" et "Ciao dandy" truffées d'effets. Mais Munk sait aussi calmer le jeu avec des titres planants comme "Seeker" et sa pluie de cordes acides.
Vous l'aurez compris, Mathias Modica et Jonas Imbery possèdent une panoplie de références impressionnantes, une ouverture d'esprit à 360° et un sens de la composition hors pair. Aussi à l'aise à la guitare qu'aux manettes, les deux musiciens prennent un malin plaisir à passer leurs compositions à la moulinette de leur sampler avec un humour potache rafraîchissant. Enfin, le disque doit beaucoup à la présence amicale d'invités de marque comme le rocker Bobby Conn, James Murphy (LCD Sound system, DFA), l'incontournable DJ Chloé et Midnight Mike, tous aussi allumés que les deux protagonistes de l'affaire.
Le mot de la fin sera pour une DJ Chloé en pleine euphorie "Tout le monde me sourit Ce Kul, j'suis dans la hype Ce kul", nous on la croit, on monte le son et on en redemande !

Luc

In the creamfields
Kick out the chairs
Disco clown
Morena Rubinowitch
Portofino mosh
Ciao dandy
I feel so no !
Androgyn
B.F.
Ce Kul
Mein schatzi
Ramshackle romance
Seeker






Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals