Norfolk & Western - Winter Farewell

27/11/2002, par Fred Tuc | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

NORFOLK & WESTERN - Winter Farewell
(Film Guerrero)

NORFOLK & WESTERN - Winter FarewellBienvenue au pays des cowboys ! Attention, pas des John Wayne nourris à la testostérone. Des cowboys comme vous n'en avez probablement jamais vus, sans chevaux, sans bétail, se distrayant de journées sans fin en attrapant au lasso les bouteilles de whiskey vidées la veille au soir dans le saloon moribond du village.
Adam Selzer - le jeu de mots serait trop facile - dépeint un univers où l'immensité des plaines fait écho à l'insondable solitude de ses habitants. Sur ce désert où la poussière se dépose au rythme d'un violon plaintif, d'un piano avachi ou d'un vibraphone à l'agonie, se déposent une guitare acoustique magnifiquement ciselée et légère, ainsi que deux voix (Adam Selzer et Rachel Blumberg) ne s'exprimant que par des murmures au creux de l'oreille. Il ne faudrait tout de même pas réveiller les cowboys en pleine cure de sommeil.
C'est pourtant ce que semble tenter de faire très épisodiquement une batterie aux atours martiaux mais dont les velléités sont tuées dans l'œuf par la pesanteur ambiante. En définitive, c'est indéniablement la voix de Adam Selzer, leader semble-t-il de cette formation, qui donne au folk dépressif de ce troisième album de Norfolk & Western toute sa chaleur et son charme "assuétif". A mi-chemin entre un Jim Putnam (Radar Bros) des petits matins et un Jason Lytle (Grandaddy) des grands soirs (sobre quoi), la voix de ce yankee contrarié vient se déposer comme un délicieux duvet sur notre épaule, espérant y trouver une oreille attentive.
De temps à autres néanmoins, une bourrasque de vent chaud vient redonner du mouvement à cette oasis d'immobilisme asséchée au fil des ans. Tout ceci est bien sûr très fugace, le rythme engourdi, présent du début à la fin de "Winter Farewell", reprenant aussitôt ses droits.
Toute l'ambiguïté de la musique de Norfolk & Western se retrouve finalement dans le nom du groupe, ainsi que dans le titre de cet album. Savoureux mélange d'une chaleur réconfortante et d'un froid pétrifiant, "Winter Farewell" a tout d'une musique pour passer l'été… dans un frigo.

Fred

All The Towns Near Boston
Final Gratitude
The Evergreen
Local Posts
Sound West
Your Sunday Best
Slide (reprise)
Slide
Hegira
The Silent Misinterpreters
They Spoke Of History
What The Days Are Called
Thoughts Of A Fictional Bride
The Things We Do On Sundays
Tomorrow's Portraits For The Coming Winter
Headphone Brigade









Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog