Odran Trummel - Down Louishill

05/01/2006, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ODRAN TRUMMEL - Down Louishill
(Another Record)

ODRAN TRUMMEL - Down LouishillOdran Trümmel a un nom pas très sexy, d'une sonorité gutturale qui destinerait plutôt le Franco-Hollandais à une carrière de croqueur de têtes de poulets sur les rugueuses scènes métal de Poméranie. Mais Odran apprécie bien plus Nick Drake, Bert Jansch ou Jeffrey Lewis et préfère nous concocter une pop acoustique sautillante (c'est plus prudent en période de grippe aviaire).
Odran joue de presque tous les instruments, et a tout enregistré dans son garage du côté de Tours. Pourvu de plusieurs atouts, un jeu de guitare à la fois clair et sophistiqué, une maîtrise de l'anglais très correcte (il a passé une partie de sa vie en Ecosse), il sait en plus trouver des arrangements génialement propices et jamais superflus. Odran Trümmel, c'est un peu comme si Gareth Cavil jouait le cabot à la manière d'Adam Green.
Avec un enthousiasme désarmant, Trümmel nous propose huit morceaux brillamment bricolés, qu'on pourrait classer rapidement dans la veine anti-folk. Trop rapidement, car le Tourangeau sait aussi concocter des ballades pop plus légères et reposantes comme l'intimiste "Salty Lake". Des compositions ensorcelantes mêlées à des textes gentiment cocasses, comme lorsqu'il compare une inconnue fréquemment aperçue dans une gare au "Shinkansen", ce TGV japonais réputé pour sa ponctualité exemplaire, avec ce refrain entêtant : "You do the best you can to be in time". "Down Louishill" propose une pop/folk moins fantaisiste, bien moins grandiloquente que celle du dernier album de l'ex-pêche pourrie new-yorkaise, mais elle est bien plus habile et attachante. Son enthousiasme est contagieux et me fait dire qu'Odran Trümmel est certainement le futur petit prince de la scène pop/folk hexagonale, et qu'on peut d'ores et déjà conseiller de le découvrir avec empressement.
Bon, moi ce n'est pas tout ça mais je vais me prendre une galette saucisse et picoler deux ou trois bouteilles de rouge avant de sortir le chalutier du port (histoire d'assumer mes théories fumeuses de déterminisme patronymique...).

Vincent Le Doeuff (marin pêcheur de Concarneau)

Swimming Over the Dam
My Brand New Disguise
Every Nook and Cranny
Mister Cockroach
Shinkansen
4 in the Morning
Jokes and Anecdote
Salty Lake


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals