Piers Faccini - Two Grains of Sand

09/06/2009, par Benoit Crevits | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

PIERS FACCINI - Two Grains Of Sand
(tôt Ou tard / Warner) [site] - acheter ce disque

PIERS FACCINI - Two Grains Of SandUne voix suave qu'on ne peut s'empêcher de comparer à celle de Nick Drake, une guitare acoustique bien léchée mise en avant et voilà qu'un maelström de beauté pure émerge d'on ne sait trop où. Sans excès de zèle, Piers Faccini arrive à intéresser son auditoire grâce à une orchestration classique soignée, assez proprette et des influences venant des quatre points cardinaux. Faccini plaque ici et là des riffs de guitare inspirés du jeu d'Ali Farka Touré ou de l'âge d'or du rythm n'blues éthiopien en passant par des touches de blues et de gospel rappelant les voix éraillées de Boy Blue ou de Little Willie John. Si tout cela sonne à merveille on peut néanmoins regretter un certain manque de risque, un flegme agnostique qu'on avait déjà ressenti sur "Tearing Sky". On aimerait que cette voix posée flirtant parfois avec les roucoulades d'un Andrew Bird s'émancipe un peu et sorte de ses gonds. Toutefois, l'originalité est à chercher ailleurs, dans ce mélange de fragrance assez rare, qui donne à sa musique la plus grande des libertés. Sans patrie, en diaspora, nomade, Faccini distille un curieux parfum bigarré, grâce à une jeunesse passée entre l'Angleterre, la France et l'Italie. Avec ses trois albums Faccini a creusé un sillon bien reconnaissable. Du cal apparaît légèrement sur certaines compositions mais loin de toute fantaisie bigote trop souvent rencontrée lorsque l'inspiration manque, la sincérité de l'interprétation est toujours aussi flamboyante. Les textes cette fois-ci sont plus impersonnels et laissent la place à de petits récits simplement inspirés de ce qui l'entoure. Il ressort de tout cela de très jolis morceaux à l'image de "Two Grains of Sand" à la mélodie doucereuse et aux rythmes saccadés jusqu'au groove méchamment accrocheur de "Dream After Dream" saupoudrés de quelques alluvions du fleuve Mississippi.
Si "Two Grains Of Sand" est un disque sincère et honorable on espère bien que ces deux petits grains de sable viendront la prochaine fois enrayer les rouages un peu trop bien huilés de cette belle mécanique.

Benoit Crevits


A lire également, sur Piers Faccini :
la chronique de "Tearing Sky" (2006)

Two Grains of Sand
The Wind That Blows
Your Name No more
To See Is to Believe
Who Loves the Shades
A Home Away From Home
A Storm Is Going to Come
Time of Nought
Save a Place for Me
The Dust in Our Eyes
Strangers
My Burden Is Light


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals