Psychic TV - Hell Is Invisible... Heaven Is Here

09/11/2007, par Cyril Lacaud | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

PSYCHIC TV - Hell Is Invisible... Heaven Is Here
(Sweet Nothing / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

PSYCHIC TV - Hell Is Invisible... Heaven Is HereFondé en 1981, après le sabordage de Throbbing Gristle, Psychic TV était l'outil de propagande du Temple of the Psychic Youth (TOPY) sorte de secte, inspirée par Williams Burroughs et Aleister Crowley, ayant pour mission la déprogrammation de l'homme bridé par la morale et la religion.
Si TG avec son cynisme ultime, pouvait être ultra choquant (même pour les punks) esthétiquement et musicalement, PTV l'aura été par les frasques extra musicales de son gourou, Genesis P-Orridge, dans la mise en pratique de ses théories, en guerre permanente contre le culte de la normalité, le pouvoir des médias et les dogmes en tous genres. Les moyens mis en œuvres sont de véritables insultes aux bonnes mœurs : apologies des drogues hallucinogènes, transformation des corps (GPO sera un pionnier dans le piercing intégral et les scarifications), imagerie dérangeante, performances et sexualité extrême omniprésentes. Bref, GPO n'épargnera rien à une société qui s'était trop vite réjouie de la mort du punk. Il se considère comme un ingénieur culturel et non un musicien et décrit son travail avec PTV comme un laboratoire de recherche. Et on peut dire qu'il est allé si loin dans ses recherches qu'il a fini par infiltrer la culture mainstream (entre autres avec "Godstar", gros tube dans les charts), si bien que les autorités d'une Angleterre très rétrograde se débarrasseront de cet agitateur bien trop dérangeant. Sous le coup d'une sordide accusation de pédophilie et de satanisme il sera forcé à l'exil aux Etats-Unis sous peine de gros soucis avec Scotland Yard (qui le lavera ensuite de tout soupçon). En une petite vingtaine d'années le groupe a sorti pas moins d'une centaine d'albums, compté autant de membres et s'attaqua à tous les styles : la pop, l'ambient, la house, les spoken words, le collage...
Revenu de tous les excès, GPO s'adonne maintenant à la pandrogénie et ce "Hell Is Invisible...Heaven Is Her/e" en vante les mérites. Comme l'illustre sa charmante pochette sous acide, ça consiste à inventer une sexualité qui irait au-delà des genres. Et à défaut de contrôler son propre ADN, le rêve ultime de GPO, il se transforme à l'aide d'implants mammaires et d'une grosse quantité de silicone. Et ça lui fait du bien ! Transformé en une Amamda Lear trash, notre gourou se lâche au son d'un rock psyché halluciné qui se montre dans ses meilleurs moments redoutable d'efficacité.
"Lies and then", "Hookah Chalice", "Just Because" sont de véritables hymnes aux ambiances déchaînées, servis par une rythmique démoniaque sur lesquels le chant racoleur de GPO fait des merveilles. Il nous allèche en nous agitant la clef de son univers dérangé sous le nez puis nous chope le bras et nous y amène en défonçant la porte. Dans ce trip, on finit par se frotter à des ambiances très étranges comme sur "I Don't Think So" qui commence comme une berceuse pour finir en bruit blanc. On croise le fantôme de Brian Jones et ses "hou-hou" à la "Sympathy For the Devil" sur "Maximum Swing" avec un GPO qui prend alors une voix de loup-garou.
Loup qu'on entend d'ailleurs hurler dans "In Thee Body", ses guitares sournoises et son groove glauque, en font la parfaite bande son pour une séance de déprogrammation du TOPY.
Et perdue au milieu de ces éruptions acides, une délicate ballade "New York Story" (merveilleuse comme du Velvet filtré aux Spacemen 3 !) qui est, surprise, l'un des sommets du disque.
Cette jouissive cérémonie s'achève en douceur avec le planant "Milk Baba" avec Baba Larriji des Masters Of Jajouka.
Hélas, l'avenir de PTV s'annonce plus qu'incertain depuis le récent décès de Lady Jay membre du groupe et épouse de GPO. C'est d'autant plus triste que ce disque, étonnement positif et enjoué, était plein de promesses pour l'avenir musical d'un GPO qui semblait enfin apaisé.

Cyril Lacaud

Higher and Higher
In Thee Body
Lies, And Then
Maximum Swing
New York Story
I Don't Think So
Hookah Chalice
Just Because
BB
Milk Baba

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals