Section 25 - Part-Primitiv

15/02/2008, par Charline L | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SECTION 25 - Part-Primitiv
(LTM) [site] - acheter ce disque

SECTION 25 - Part-PrimitivForce est de constater que la sortie en mai dernier du nouveau Section 25 sur le label LTM (anciennement Les Temps Modernes), est passée totalement inaperçue. Lasse de voir des têtes surprises d'apprendre que Section 25 a ressorti un album, qui de surcroît n'est pas anecdotique, j'ai pris la décision de réparer mon erreur d'avoir laissé cette chronique en plan. Comme si j'avais une part de responsabilité dans l'extase que beaucoup portent à New Young Pony Club sans avoir eu l'opportunité d'entendre "Part-Primitiv". Comme si une chronique dans POPnews aurait pu faire passer l'agressif "Can't Let Go" dans les clubs. "Part-Primitiv" est un album intimidant si on prend en considération le passé de Section 25 (quatre albums sur Factory Records, un producteur nommé Ian Curtis). Le dernier enregistrement studio était "Love And Hate" chez Factory en 1988. Depuis, Jenny Cassidy, qui officiait aux claviers et aux voix, est décédée des suites d'un cancer, c'était en 2004. Elle reste malgré tout présente sur deux titres de "Part-Primitiv", "Dream" et "Better Make Your Mind Up". Sur ces deux titres post-mortem la voix est adéquatement fantomatique. Une cold wave tranchée sur les autres titres par son mari Larry, dont la voix claustrophobique épouse mieux les morceaux house ("Poppy Fields") qui ôtent tout souffle à sa cage thoracique.
Electro, rave, house, Section 25 a le tiercé gagnant. On pourrait naïvement croire à de l'opportunisme, tant le son est particulièrement dans le temps. Mais le groupe de Blackpool a ce son depuis des lustres. Sans vivre de ses acquis, il peut combler ses fans et en conquérir de nouveaux tant ses arrangements sont exigeants et imposants. Batterie massive, nappes étouffantes et voix agrémentées d'échos, "Part-Primitiv" est un album glaçant d'un groupe givré qui a été bien conservé et ne devrait pas laisser de glace quiconque s'aventure à le découvrir.

Charline L

Winterland I
Can't Let Go
Poppy Fields
She's So Pretty
Dream
Power Base
Roma
Better Make Your Mind Up
Gene
Cry
Ludus Cantus
Nick
Winterland II


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals