The Datsuns - Head Stunts

30/10/2008, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE DATSUNS - Head Stunts
(Cooking Vinyl / PIAS) [site] - acheter ce disque

THE DATSUNS - Head StuntsAprès avoir déboulé en 2002 avec un premier album à leur nom, les Datsuns ont perdu de leur superbe avec un deuxième album, "Outta Sight, Outta Mind", injustement décrié par la critique, et ce malgré la présence de John Paul Jones aux commandes. Quant au troisième, "Smoke and Mirrors", c'est dans une indifférence presque totale qu'il a atterri dans les bacs : autant dire que "Head Stunts" est l'occasion ou jamais pour le quatuor néo-zélandais de revenir sur le devant de la scène.

Les Datsuns n'ont jamais été franchement réputés pour leur subtilité. Ce n'est pas une critique, bien au contraire : c'est dans leur côté rentre-dedans (All Blacks ?) qu'ils ont bâti leur identité. D'ailleurs, "Human Error" ouvre le disque pied au plancher, direct et frontal : "Go! Go! Go!" qu'ils disent, alors tout le monde suit, batterie, guitare et basse. Mais chose surprenante, là où l'auditeur se cale dans le fauteuil en attendant de recevoir une nouvelle décharge de plomb, "Hey! Paranoid People!" nous offre un petit clavier asthmatique, qui a charge de donner le rythme initial au morceau. On se dit que, peut-être, les Datsuns ont découvert que le chemin direct n'était pas toujours le seul possible : pour être franc, le morceau s'emballe un peu par la suite, mais ça reste toujours dans les limites du raisonnable et dans une veine rock moins enlevée que d'habitude. L'ensemble du son du groupe a d'ailleurs subi une notable cure d'amaigrissement : moins monolithique au niveau du son, moins de cris de chat étranglé de la part de Ralf le chanteur, le disque est plus digeste que les deux précédents.

"Your Bones", "Ready, Set, Go!", "Cruel Cruel fate" contribuent ainsi à montrer que The Datsuns est aussi un bon groupe de rock, capable de relatives subtilités, d'évoquer fugitivement les Stones (l'intro de "Ready, Set, Go!") au détour d'une chanson, même si ça tombe un peu à plat parfois ("Cry Crybaby"). Mais bien sûr, le naturel n'est jamais loin, "Yeah, Yeah, Just Another Mistake" le rappelle bien, avec sa rythmique qui affole le pacemaker, plus un solo de guitare et tout ce qui a façonné le son des Datsuns, à savoir vitesse et nervosité. Et oui, cela reste quand même le domaine dans lequel excellent les Néo-Zélandais, comme "So Long" ou "Pity Pity Please" le rappellent bien. Mais "Eye of the Needle" et "Somebody Better" prouvent que l'amorce de changements chez eux est plus profonde qu'une simple ébauche de rock "ralenti". Les deux morceaux sont ainsi assez surprenants, hypnotiques et psychédéliques, évoquant BRMC ou The Brian Jonestown Massacre. Les rythmiques sont circulaires, subtiles et tout en relâchement jusqu'à de brusques montées en tension : poussée à son paroxysme sur le deuxième titre cité, la recette est assurément une bonne surprise. Les Datsuns ont lâché la boîte automatique pour une boîte manuelle, et on est ravis de découvrir que l'on est pas obligés de rouler à fond de cale pour apprécier les Néo-Zélandais.

Michaël Choisi

Human Error
Hey! Paranoid People! (What's In Your Head)
Your Bones
Ready, Set, Go!
Yeah, Yeah, Just Another Mistake
Eye of the Needle
So Long
Cruel Cruel Fate
Highschool Hoodlums
Cry Crybaby
Pity Pity Please
Somebody Better


les derniers articles


»» tous les articles
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews