Tunng - ... And Then We Saw land

28/04/2010, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

TUNNG - ... And Then We Saw Land
(Full Time Hobby / PIAS) [site] - acheter ce disque

TUNNG - ... And Then We Saw LandTunng a hérité à ses débuts d'une étiquette un brin étrange, mais qui allait finalement plutôt pas mal avec son côté décalé : folktronica. Un peu insaisissable, je n'avais, à titre personnel, jamais passé l'étape de la découverte. Puis, après "Good Arrows" sorti en 2007, Tunng s'est retiré et revient avec un nouvel album sous le bras, "... And Then We Saw Land".

Le groupe est resté fidèle à lui-même, et pourtant, des indices pourraient laisser penser que le groupe a quelque peu tourné le dos à ses touches synthétiques. Elles sont pourtant bien présentes, plus diffuses, plus fondues dans le décor, mais ne perdent en aucun cas de leur pertinence. Au contraire, les différents titres du disque regorgent de détails, sous une forme ou une autre, qui rendent l'écoute passionnante, qu'elle se fasse de manière intégrale ou au cas par cas. Les onze morceaux sont autant de fragments d'une même oeuvre : parfois semblables, mais jamais identiques, avec des points communs mais aussi des identités bien distinctes. Le folk de facture classique "Hustle" est parsemé de motifs synthétiques, de boucles qui se répètent, s'éteignent, reviennent, et se fondent ainsi dans une mélodie classique (banjo, tambourin, guitares et harmonies vocales). Mais cette formule, bien qu'éminemment séduisante, n'est pour ainsi dire pas répétée, ni sur "It Breaks" où les percussions se font la part belle, ni sur le chaleureux "Don't Look Down Or Back" et ses choeurs ardents. Non, à chaque fois, Tunng se fait fuyant, surprend, mais ce qui fait la force et la pertinence du disque, c'est que les Anglais font toujours en sorte que l'auditeur suive, un peu à l'aveugle mais avec un fil d'Ariane bien en main.

Le duo de voix que forment Becky Jacobs (ancienne choriste, maintenant chanteuse lead) et Mike Lindsay est justement un de ces repères qui guident l'exploration du disque. Pêle-mêle, on peut aussi parler d'un sens du détail toujours présent, des mélodies irréprochables et des audaces qui font toujours mouche. Tunng a tissé une toile dense et cohérente, qui fait le lien entre des morceaux aussi variés que "Santiago" et "Weekend Away", très pop, l'interlude "These Winds", un "Sashimi" rock, les "October" et "With Whiskey" couleur folk, et même un instrumental étrange "By Dusk They Were in the City". Pour obtenir une telle cohésion, les 3 ans écoulés depuis "Good Arrows" ont probablement été très bénéfiques au groupe, qui à grands coups de pinceaux épars a réussi à faire de ce disque une oeuvre dense et passionnante. Le titre était sans doute prémonitoire : "... And Then We Saw Land" signifie peut-être que le groupe est arrivé à un objectif, un horizon qu'il nous appartient désormais d'explorer. Le voyage en vaut la chandelle.

Mickaël Choisi

acheter ce disque


A lire également, sur Tunng :
la chronique de "Good Arrows" (2007)

Hustle
It Breaks
Don't Look Down Or Back
The Roadside
October
Sashimi
With Whiskey
By Dusk They Were in the City
These Winds
Santiago
Weekend Away

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals