Vandaveer - Interview

03/06/2009, par | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

VANDAVEER

Vandaveer est de retour avec un superbe nouveau disque, "Divide & Conquer", et Mark Charles Heidinger et sa soeur Rose Guerin ont passé le mois d'avril à défendre cet opus sur les routes françaises. Petit retour sur ce disque avec le duo, dans la cuisine du Saint-Ex à Bordeaux...

Vous êtes ici depuis dix jours. Comment réagissent les gens à vos nouvelles chansons ?
Mark : Cela fait 10 jours que nous sommes en France, et jusqu'à présent, la réaction a été très positive. Chaque concert a été un super moment, et le feedback du public a été incroyable. C'est presque nouveau pour nous que d'arriver dans une salle et que les gens sachent qui nous sommes (rires) !

Vous avez fait beaucoup de concerts en France. Vous avez des liens particuliers avec notre pays ?
Nous avons notre label en France, Alter K, et c'est notre principal lien avec la France.

Vous avez enregistré "Grace & Speed" en une semaine, et vous avez eu plus de temps pour "Divide & Conquer". Qu'est-ce que cela a changé pour vous ?
Pour "Grace & Speed", ce n'était vraiment pas prémédité. J'avais seulement un très petit budget, et d'ailleurs, je ne pensais pas que cela allait devenir un album, je pensais que ça allait juste rester une collection de chansons. Pour "Divide & Conquer", c'est la première fois que je ne me fixais aucune deadline. Que ce soit avec Vandaveer ou mon groupe précédent (The Apparitions), j'avais toujours eu un timing serré pour enregistrer. Pour "Divide & Conquer", j'ai passé quelques mois à la maison, à écrire et travailler mes chansons, et seulement ensuite, nous sommes allés en studio avec Rose.

Vous préférez enregistrer rapidement, ou prendre votre temps ?
Disons que les chansons étaient déjà écrites, mais ce temps m'a surtout permis de travailler le plus possible les arrangements, la production. Parce que, quand vous enregistrez, c'est figé, c'est en quelque sorte un instantané, une version qui est là pour durer. J'avais besoin de me sentir à 100% satisfait pour enregistrer pour de bon les chansons, et c'est ce que ce temps dont je disposais m'a permis.

Après le succès inattendu de "Grace & Speed", vous avez ressenti de la pression ou non ?
Non, pas vraiment... Il y a bien des chansons qu'on n'a pas enregistrées par manque d'argent, mais ce n'était pas dû à des pressions extérieures. Le plus important, c'était que j'aime les chansons, que je sois à 100% satisfait : une fois que c'est le cas, alors j'enregistre. C'est vraiment une pression personnelle, quelque chose que je m'impose en tant que songwriter.

Personnellement, j'ai mis plus de temps à apprécier "Divide & Conquer" que "Grace & Speed". Je l'ai d'ailleurs trouvé plus sombre, plus triste aussi...
Plus sombre, oui, mais aussi plus beau d'une certaine manière, parce que Rose chante dessus aussi (sourire). Je n'ai pas vraiment d'objectivité là-dessus, parce que ces chansons, je les ai entendues mille fois, dans ma tête et en les enregistrant... Mais tu n'es pas le premier à me dire qu'il lui faut écouter souvent les chansons avant de les aimer. Il faut parfois les écouter 4 à 5 fois avant de se faire une opinion : en fait, c'est un disque qu'il faut absorber avant de pouvoir porter un jugement.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews