White Hassle - Your Language

28/10/2005, par Jean-Charles Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

WHITE HASSLE - Your Language
(Fargo / Naïve) [site] - acheter ce disque

WHITE HASSLE - Your LanguageDans la jungle new-yorkaise, qui voit régulièrement éclore de jeunes groupes vaniteux et vains, White Hassle tire son épingle du jeu par une parade infaillible : en instaurant un second degré, une distance salvatrice, une ironie tordue au cœur même de leurs compositions, pourtant assez simplement rock. Leurs chansons pourraient se prendre au sérieux néanmoins ; et c'est précisément ce conditionnel qui leur donne toute leur force. Ces mêmes morceaux qui, chez d'autres, pourraient bien vite tourner à la mélancolie baveuse ou à une arrogante leçon d'attitude rock'n roll, se contentent ici de baigner dans une bonne humeur communicative, finalement assez rare pour être appréciable. Et même si leur fond de commerce instrumental reste, somme toute, relativement anodin, les musiciens de White Hassle parviennent néanmoins, par des touches de guitares chafouines, par le jaillissement impromptu d'un chœur, par l'irruption discrète de scratchs, par des coups de batterie qui sonnent parfois comme une casserole ou les notes d'un vieil harmonica, à faire d'une légèreté diffuse et insaisissable le cinquième membre de leur formation. Et c'est probablement ce cinquième membre qui imprime le plus sa marque au groupe entier, donnant parfois à l'ensemble un air de vieux rafiot rafistolé à la bonne franquette. Mais tout ce petit monde flotte tout de même et certains s'embarquent même avec eux. Comme Ambrosia Parsley notamment (momentanément en congé de Shivaree), venue pousser la chansonnette sur "You'd be Surprised", duo bien plaisamment troussé où la voix nonchalante de Marcellus Hall et la sienne s'associent parfaitement, avec un flagrant plaisir, pour un titre qui ne raconte pourtant pas les amourettes tragiquement mielleuses d'un couple déchiré. "Your Language" n'est sans doute pas l'album pour lequel la presse rock va se pâmer. Ce n'est pas l'énième sortie glamour du moment. Simplement un bon disque sans prétention. Et c'est justement pour ça qu'on l'aime.

Jean-Charles Dufeu

Your Language
Star Position
All the Night Long
You'd be Surprised
2 Fingers Cross'd
Neon, not The Night
Sweet Eloise
Halfway done with The Tour
Lazy Susan
Garden (Shake It, Shake It)
Vodka Talking
It's your Turn

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog